Les données DE Schiaparelli sont en cours d’analyse

ESA Exomars 2016
ESA Exomars 2016 

Tant les signaux radio reçus par le radiotélescope géant GMRT, réseau interférométrique expérimental situé près de Pune (Inde), que ceux qui ont été retransmis par la sonde Mars Express de l’ESA suggèrent que les différentes étapes de la descente du module Schiaparelli dans l’atmosphère martienne, d’une durée de six minutes, se sont pour l’essentiel bien déroulées, notamment la phase de décélération atmosphérique ainsi que le déploiement des parachutes et du bouclier thermique.

Cependant, les signaux captés aussi bien par le réseau de Pune que par Mars Express ont cessé peu avant le moment où le module devait toucher la surface martienne. Les experts du Centre d’opérations spatiales de l’ESA (Darmstadt, Allemagne), sont en train de confronter les deux ensembles de données.

Une analyse partielle des données confirme que les étapes d’entrée et de descente se sont passées comme prévu, mais que des divergences par rapport au scénario de référence ont commencé à apparaître à partir de l’éjection du bouclier thermique arrière et du parachute. Il semble que cette éjection se soit produite plus tôt que prévu, mais il faudra attendre que l’ensemble des données aient été analysées pour en avoir la certitude.

Il est confirmé que les propulseurs se sont brièvement activés, mais ils se sont vraisemblablement éteints trop rapidement, à une altitude qui reste à déterminer.

 

« Du point de vue technique », ajoute-t-il, « nous avons obtenu exactement ce que nous attendions d’un test, c’est-à-dire de précieuses informations sur lesquelles travailler . Nous allons constituer une commission d’enquête afin d’approfondir les recherches, mais nous ne pouvons pas tirer davantage de conclusions à ce stade. »

http://www.esa.int/fre/ESA_in_your_country/France/Descente_de_Schiaparelli_decodage_des_donnees_en_cours

234 civilisations alien DÉCOUVERTES ?

extra-terrestres-seti-a-t-il-detecte-234-civilisations-alien-dun-coup

234 civilisations extra-terrestres viennent-elles d’être découvertes d’un coup ? Un nouveau programme de SETI basé sur l’observation de signaux lumineux au lieu d’ondes radio aurait en tout cas collecté d’étonnantes données. 

La statistiques suggèrent depuis longtemps qu’il est très peu probable que nous soyons seuls dans l’univers. Et pourtant, c’est un paradoxe, nous n’avons jusqu’ici pas trouvé de formes de vie.

Et si des civilisations intelligentes communiquaient non pas grâce à des ondes radio, mais grâce à des impulsions laser ? On change complètement de champ d’observation : les scientifiques ont fait du Big Data, et compilé les données spectrographiques du Sloan Digital Sky Survey concernant 2.5 millions d’étoiles en quête de fluctuations de leur spectre faisant penser à des communication laser.

Pourquoi les extra-terrestres devraient-ils forcément émettre des ondes radio ?

Leur découverte, publiée dans la revue arXiv fait rêver : le spectre lumineux en provenance de 234 points autour de nous semble difficilement attribuable à des causes naturelles. Bien sûr, ces résultats doivent encore être confirmés, et il n’est pas exclu qu’il pourrait trahir un défaut ou des erreurs en provenance des instruments.

Les 234 étoiles vont désormais être observées à la loupe par l’Automated Planet Finder Telescope afin de vérifier que les données en provenance du Sloan Digital Sky Survey ne sont pas biaisées. On devrait prochainement savoir donc, si nous venons de découvrir ou non, d’un coup d’un seul, 234 civilisations.

Via

MYSTERIEUSE NAVETTE X-37B DE BOEING

La NASA souhaitait construire une navette spatiale autonome !

En 2004, la NASA s’est retrouvée à sec et elle a donc passé la main à la DARPA, soit à l’agence en charge de la recherche militaire. Elle a assumé tous les coûts pendant deux ans avant de passer le relais à l’US Air Force une fois le budget alloué épuisé.

x-37b-640x448

Cette dernière a alors commencé à travailler sur un second modèle adapté à un usage militaire.

La première mission s’est déroulée en 2010. L’appareil a été placé sur une orbite de 450 kilomètres. L’US Air Force a ensuite procédé à différents tests portant sur les moteurs de la navette, mais également sur ses senseurs, ses sous-systèmes et d’autres composants du même genre. Elle a ainsi relevé son orbite le 9 août de la même année avant de l’abaisser trois fois entre octobre et novembre.

Le X-37B a ensuite regagné le plancher des vaches le 3 décembre 2010 après avoir passé pas moins de 220 jours dans l’espace.

Un deuxième prototype a décollé le 5 mars 2011 et il a été une nouvelle fois placé dans l’orbite de notre planète. Cette fois, l’US Air Force n’a pas divulgué l’objectif de la mission. Pas directement du moins, car certains militaires ont fait allusion au test de nouvelles technologies spatiales élaborées par l’armée.

La navette a passé 469 jours dans l’espace avant de revenir sur la Terre.

Une autre mission lui a rapidement succédé, une mission impliquant cette fois le prototype utilisé lors de la première mission. L’appareil a passé alors pas moins de 674 jours dans l’espace. Une fois encore, l’US Air Force n’a pas communiqué sur les tests menés sur cette période, ni même sur les objectifs de la mission.

La quatrième et dernière mission de la navette a débuté le 20 mai 2015. Elle est toujours en cours à l’heure actuelle et personne ne sait ce qu’elle fait là-haut. Personne, en dehors de l’armée de l’air américaine.

L’étrange histoire de la navette X-37B de Boeing

LE POINT SUR LA MISSION EXOMARS

Le robot de la mission européenne ExoMars, construit à Cannes, devrait se poser mercredi après-midi. La sonde doit étudier l’environnement de la planète pendant trois ans avant de pouvoir éventuellement y envoyer une équipe.

L’Europe a réussi à placer mercredi la sonde européano-russe TGO en orbite de Mars mais est sans nouvelles de l’atterrisseur Schiaparelli, a annoncé l’Agence spatiale européenne (ESA).

« Nous avons une mission autour de Mars », a annoncé Michel Denis, directeur des opérations en vol de la mission ExoMars, en parlant de la sonde.

Avec Mars Express lancée il y a treize ans et qui fonctionne toujours, l’Europe dispose désormais de deux orbiteurs autour de la planète rouge.

En revanche, pour l’atterrisseur européen, « il est clair que les signes ne sont pas bons mais nous avons besoin de plus d’informations », a dit Paolo Ferri, chef de la division des Opérations à l’ESA.

L’atterrisseur européen Schiaparelli « a touché le sol » de Mars mais « il n’émet pas de signal », a annoncé mercredi à l’AFP Thierry Blancquaert, responsable du module à l’Agence spatiale européenne (ESA).

sciences-espace-europe-russie-aeronautique-7f9c76a8d1f1510730043e7cd803e255cfc92e19-660x479 sciences-espace-europe-russie-aeronautique-43cb7b861e9b902c2e1e043793a5b31373a01428-660x480 sciences-espace-europe-russie-mars-4f518146aa0ecda6dfd1da8e0be7af798ec9e999-660x416

L’atterrisseur Schiaparelli, qui s’est détaché de l’orbiteur Trace Gas Orbiter (TGO) dimanche, s’est posé sur Mars mais l’Agence spatiale européenne n’a pas encore reçu le signal. Cette étape cruciale dans le programme ExoMars, avant la prochaine étape en 2021. S’il est bien en un seul morceau, l’atterrisseur va pendant quatre à huit jours enregistrer la vitesse du vent, la température sur site, le taux d’humidité et de pression.

Le module Schiaparelli, qui s’est séparé dimanche de la sonde scientifique TGO, s’est réveillé comme prévu peu avant l’atterrissage, comme a permis de le constater un radiotélescope indien qui a capté un signal radio, a indiqué l’Agence spatiale européenne.

Mais ce faible signal radio émis a cessé d’être reçu par ce radiotélescope « peu avant ou au moment de l’atterrissage », planifié à 14h48 GMT (16h48 heure de Paris), a indiqué à l’AFP Thierry Blancquaert, responsable de Schiaparelli.

OVNIS BOULES SUR LE CHER

Observation Ovni : le 01/10/2016 à 21h 15 – Boules lumineuses – region centre – Cher (dép.18)

Prénom ou pseudo : sergioninja

Ville: region centre
Département: Cher (dép.18)
Région: Centre
Pays: France
Date: 01/10/2016
Heure du début de l’observation: 21h 15
Durée de l’observation: 30s

Conditions météo: ciel degage par moment
Nombre de témoins: 2
Type de phénomène: Boules lumineuses
Signalement officiel: Non

Récit complet de l’observation:
bonjour a tous, le 1 10 2016 vers 21h 15mn nous avons observe une boule tres lumineuse pendant 30s environ. cette boule mesurait 3cm de diametre,elle circulait au dessus de certains nuages,au debut sa vitesse etait normal en ligne droite  puis elle c est mise a descendre de 3 4 cc pour remonter, partir a droite puis a gauche et enfin s eteindre dans les nuages.je serais curieux d avoir une reponse a ce phenomene amicalement sergioninja

Description précise:
Couleur: jaune blanc
Taille du phénomène: 3cm
Comportement: ligne droite puis virages vers l est avec mouvement desordonnes
Trajectoire: sud-ouest 60° – Est 60°
Bruit spécifique: Non
Odeur spécifique: Non
Direction de l’objet en fonction du vent: même direction
Présence d’installations: Centrale nucléaire dampierre
Photo semblable: non précisé
Tableau: non précisé

Enquête de terrain demandée: à préciser
Enquêteur en charge du dossier:

Mots clés : Ovni,Ufo, Ufologie, Témoignages, Centre, France, 21h 15, 01, ,

Je certifie sur l’honneur l’exactitude des renseignements communiqués et l’authenticité des documents fournis. Je ne sais pas identifier ce phénomène merci à l’avance pour vos réponses. à préciser

Cordialement sergioninja

http://www.forum-ovni-ufologie.com/t21186-le-01-10-a-21h-15-boules-lumineuses-ovnis-a-region-centre-cher-dep-18

UFOCENTER.WEBOU.NET
UFOCENTER.WEBOU.NET

OVNIS BOULES DANS LE CHER

Observation Ovni : le 01/10/2016 à 21h 15 – Boules lumineuses – region centre – Cher (dép.18)

Prénom ou pseudo : sergioninja

Ville: region centre
Département: Cher (dép.18)
Région: Centre
Pays: France
Date: 01/10/2016
Heure du début de l’observation: 21h 15
Durée de l’observation: 30s

Conditions météo: ciel degage par moment
Nombre de témoins: 2
Type de phénomène: Boules lumineuses
Signalement officiel: Non

Récit complet de l’observation:

bonjour a tous, le 1 10 2016 vers 21h 15mn nous avons observe une boule tres lumineuse pendant 30s environ. cette boule mesurait 3cm de diametre,elle circulait au dessus de certains nuages,au debut sa vitesse etait normal en ligne droite  puis elle c est mise a descendre de 3 4 cc pour remonter, partir a droite puis a gauche et enfin s eteindre dans les nuages.je serais curieux d avoir une reponse a ce phenomene amicalement sergioninja

Description précise:
Couleur: jaune blanc
Taille du phénomène: 3cm
Comportement: ligne droite puis virages vers l est avec mouvement desordonnes
Trajectoire: sud-ouest 60° – Est 60°
Bruit spécifique: Non
Odeur spécifique: Non
Direction de l’objet en fonction du vent: même direction
Présence d’installations: Centrale nucléaire dampierre
Photo semblable: non précisé
Tableau: non précisé

UFOs-49257

Enquête de terrain demandée: à préciser
Enquêteur en charge du dossier:

Mots clés : Ovni,Ufo, Ufologie, Témoignages, Centre, France, 21h 15, 01, ,

Je certifie sur l’honneur l’exactitude des renseignements communiqués et l’authenticité des documents fournis. Je ne sais pas identifier ce phénomène merci à l’avance pour vos réponses. à préciser

Cordialement sergioninja

http://www.forum-ovni-ufologie.com/t21186-le-01-10-a-21h-15-boules-lumineuses-ovnis-a-region-centre-cher-dep-18

LA CHINE RECHERCHE LA VIE EXTRATERRESTRE ACTIVEMENT

la-chine-allume-le-plus-grand-radio-telescope-chasseur-extra-terrestres-monde

Le FAST est un immense « bol » de métal d’un diamètre de 500 mètres qui vient tout juste d’être achevé en Chine, au sud de la province de Guizhou. C’est 200 mètres plus large que le plus grand des radiotélescopes jamais construit : le radio-télescope d’Arecibo, Porto Rico, qui détenait jusqu’ici et depuis les années 1960 le titre de plus grand radio-télescope au monde. Son but est d’accélérer la recherche de preuves de vie extra-terrestres. Et il a quelques atouts pour y parvenir.

Sa surface est constituée de milliers de triangles, dont il est possible de changer individuellement l’inclinaison. Et ce afin de pouvoir « orienter » le télescope, ou plutôt d’augmenter son champ visuel. Celui-ci serait équivalent à ce que pourraient faire deux Arecibo réunis. Par ailleurs, les capteurs qui l’équipent seraient entre 5 et 10 fois plus sensibles que les équipements d’Arecibo ou de l’Effelsberg 100-m près de Bohn en Allemagne.

Ainsi, les scientifiques pensent pouvoir voir beaucoup plus loin et mieux qu’avec la technologie actuelle. Le télescope devrait également aider les scientifiques à détecter et localiser davantage de pulsars, ce étoiles à neutrons qui tournent sur elles-mêmes à une vitesse folle, et transmettent un signal régulier périodique lorsque leur faisceau d’ondes électromagnétiques passe dans le champ de la Terre.

http://www.papergeek.fr/la-chine-allume-le-plus-grand-radio-telescope-chasseur-extra-terrestres-monde-8491

Les extraterrestres ont peur des plans des humains

 « Puisque la course à la conquête de l’espace fait rage, j’ai pensé que vous aimeriez être informés de certains facteurs », a ainsi écrit l’astronaute, décédé en février 2016, dans un email destiné à John Podesta.

UFOCENTER.WEBOU.NET
UFOCENTER.WEBOU.NET

« Souvenez-vous, une intelligence extraterrestre non-violente de l’univers voisin veut nous aider à amener la technologie de l’énergie du point zéro sur Terre », a-t-il poursuivi, avant de mettre en garde. « Et ils ne toléreront aucune forme de violence militaire sur Terre comme dans l’espace ». À titre de rappel, l’énergie du point zéro est la plus faible énergie possible qu’un système basé sur la physique quantique puisse avoir, c’est-à-dire lorsqu’il est à son état premier, et dénué de toute autre forme d’énergie.

Le Vatican en saurait plus sur la vie extraterrestre

Et selon Edgar D. Mitchell, la communauté scientifique n’est pas la seule en possession de cette connaissance. Dans un second email dévoilé par WikiLeaks, l’astronaute suggère que le Vatican en sait bien plus qu’il ne le laisse entendre sur la vie extraterrestre. Dans les faits, depuis 1582, l’Église catholique dispose d’un Observatoire astronomique situé à Castel Gandolfo, au sud de Rome. Institut actif depuis sa création.

http://www.rtl.fr/actu/environnement/conquete-de-l-espace-les-extraterrestres-ont-peur-des-plans-des-terriens-7785307242

FEU VERT POUR ARIANE 6

coheteL’arrivée de SpaceX sur le marché des lanceurs a obligé les anciens acteurs du secteur à ajuster leur stratégie. L’Agence spatiale européenne espère que ce nouveau modèle luttera à armes égales avec le Falcon de la firme américaine. Ainsi, la fusée existera en deux versions. La première, l’Ariane-62, sera équipée de deux boosters, elle transportera un satellite et elle vise surtout les clients institutionnels. De son côté, l’Ariane-64 bénéficiera de 4 propulseurs, elle embarquera deux satellites et elle cible les entreprises privées. Ariane 6 atteindrait alors une plus grande distance.

Grâce à ces deux offres, Arianespace réduirait les couts jusqu’à 50 % par rapport au prix actuel d’une mission sur Ariane 5. Elle contrerait ainsi la politique tarifaire agressive de Space X.

Airbus Safran Launchers disposera de quatre ans pour construire ce nouveau lanceur qui sera plus performant et surtout, moins cher que le modèle actuel, Ariane 5. Si tout se déroule au mieux, le premier vol se tiendrait en 2020 et la fusée serait complètement opérationnelle d’ici 2023.