Une vie est-elle possible sur Wolf 1061c ?

L’exoplanète grosse comme quatre fois la Terre, qui fait partie d’un système de trois planètes orbitant autour d’une naine rouge révèle un climat chaotique, plus proche de celui de Vénus.

La question de savoir si nous sommes seuls dans l’univers a toujours titillé les biologistes, physiciens, philosophes et cinéastes du monde entier. C’est également la force motrice des recherches menées par Stephen Kane, astronome spécialisé en exoplanète – ces planètes qui existent en dehors du système solaire – à l’Université d’État de San Francisco. Kane et son équipe ont récemment examiné la zone habitable d’un système planétaire situé à environ 14 années-lumière de la Terre : Wolf 1061. Leurs résultats apparaîtront dans le prochain numéro de l’Astrophysical Journal.

Le système Wolf 1061, situé à 13,8 années-lumière de la Terre (c’est à l’échelle cosmique un voisin tout proche) dans la constellation du Serpentaire, se compose d’une étoile de type naine rouge et de trois planètes connues à ce jour grâce aux observations du spectrographe HARPS installé sur le télescope de 3,6 mètres de l’Observatoire européen austral à La Silla, au Chili. L’une d’elles, Wolf 1061c, qui pèse un peu plus de quatre masses terrestres, intéresse tout particulièrement les astronomes, puisque celle-ci est située dans la zone habitable, où l’eau à l’état liquide peut subsister à la surface d’un astre. Wolf 1061b est quant à elle trop proche pour être confortable, tandis que Wolf 1061d est elle située à la limite extérieure de la zone habitable et son habitabilité dépend de ses conditions propres qui nous sont encore inconnues.

Les planètes rocheuses sont répandues dans la galaxie de même que les systèmes contenant plusieurs astres comme le nôtre. Cependant, la plupart des exoplanètes rocheuses sont situées à des dizaines, voire à des centaines d’années-lumière. C’est pourquoi Wolf 1061 intéresse particulièrement les astronomes. D’autant plus que le système abrite une planète orbitant ni trop près, ni trop loin de son étoile mère, mais est-ce bien suffisant pour soutenir la vie ? Pas sûr. Kane et son équipe ont notamment observé que, contrairement à la Terre qui subit de nombreux changements climatiques en raison des variations lentes de son orbite autour du soleil, l’orbite de Wolf 1061c varie à un rythme beaucoup plus rapide, suggérant ainsi un climat plutôt chaotique, à l’instar de Vénus.


D’autres études seront bien sûr nécessaires pour tenter de comprendre ce qui se passe réellement sur et au-dessus de la surface de la planète. Les prochains lancements de nouveaux télescopes comme le télescope spatial James Webb, le successeur du télescope spatial Hubble, permettront la détection et la mesure des composants atmosphériques de ces exoplanètes potentiellement habitables. Il sera alors possible de savoir si cette exoplanète est propice à la vie.

L’article ici :
http://sciencepost.fr/2017/01/vie-possible-wolf-1061c/

DES FISSURES DE BOUES SUR MARS

Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

De nouvelles images du rover Curiosity révèlent ce qui semblent être des fissures de boue sur la surface de Mars, suggérant une fois de plus que la planète rouge hébergeait de l’eau liquide il y a des milliards d’années, et pourquoi pas la vie.

Le rover Curiosity continue son petit bonhomme de chemin depuis maintenant près de trois ans et demi sur la surface de la planète rouge. Un road trip scientifique où le robot multiplie les analyses et les clichés. Les derniers en date font d’ailleurs couler beaucoup d’encre. Si l’intuition de la NASA est correcte, ces formations rocheuses révélées par le robot seraient ainsi les reliques de ce qui fut autrefois des fissures de boue (également connu sous le nom de fissures de dessiccation) – preuves d’un passé martien humide et lointain.

Si l’interprétation est confirmée, il s’agirait là des « premières fissures de boue confirmées par la mission Curiosity » explique la NASA dans un communiqué. Les roches prises en photo seraient datées d’environ 3 milliards d’années, une véritable capsule de temps découverte dans les contreforts du mont de Sharp, sur un site surnommé « Old Soaker » : « Même de loin, nous avons pu distinguer des motifs de polygones à quatre et cinq côtés qui ne ressemblent en rien à des fractures que nous avons précédemment pu voir avec curiosity » explique Nathan Stein, chercheur à Caltech. « Ces formations ressemblent à ce que vous pourriez voir sur le côté de la route, un sol boueux séché et concassé ».

NASA/JPL-Caltech/MSSS

Là où il a de la boue, il y avait de l’eau
Préservées par des couches de sédiments devenues des roches stratifiées, ces « terres craquelées » se seraient ensuite laissées apparaître par l’érosion éolienne, exposant ainsi la zone sous un nouveau jour. En séchant, cette boue était visiblement constituée de poussière et/ou de sable, mais une fois la couche ensevelie, les fractures auraient pu être remplies de minéraux diffusés par les eaux souterraines de Mars. Mais alors pourquoi un tel enthousiasme sur l’identification de minéraux argileux ? Car les argiles de surface se forment uniquement dans des milieux aqueux tels les lacs et les rivières : « Mars avait autrefois des lacs, ou au moins des conditions plus humides qu’aujourd’hui si on se base sur les dernières données », explique cette fois-ci Ashwin Vasavada, du Jet Propulsion Laboratory de la NASA. Mais qu’en est-il de la vie ?

Les roches argileuses sont connues pour piéger les matières organiques. Elles pourraient en effet contenir les traces d’une vie martienne. Pour en avoir le coeur net, Curiosity va devoir forer plus en amont, même si les instruments du robot semblent montrer des signes d’usure.

 

L’article ici :
http://sciencepost.fr/2017/01/traces-de-boue-sechees-retrouvees-mars/

LA GRANDE TACHE ROUGE DE JUPITER

Début juillet la sonde Juno, qui a mis cinq ans pour atteindre Jupiter depuis son départ en août 2011, s’est rapprochée de la planète géante pour s’installer en orbite stationnaire autour d’elle. Pendant les deux mois qui ont suivi, la sonde a réduit son orbite. Sur l’une des images publiées sur le site de la NASA on aperçoit la Grande tache géante — un immense anticyclone soufflant à près de 430 km/h. Ces photos ont été prises le 11 décembre au moment du rapprochement maximal de Jupiter, quand la sonde se trouvait à 460 000 km des couches supérieures des nuages de la planète géante. On y voit également les « perles de Jupiter » et d’autres ouragans.

Le diamètre de cette tache est trois fois plus large que notre planète, et les variations de température dans ces points chauds et froids dépassent plusieurs centaines de degrés.

Le prochain rapprochement, prévu le 2 février 2017, permettra à la NASA de poursuivre l’étude des mystères de cette planète gigantesque.

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201701171029630858-sonde-juno-jupiter/

POLTERGEIST SUR UNE PETITE FILLE


Où un poltergeist aurait été filmé par un père de famille…

Nouvelle vidéo qui a été publiée et qui montrerait l’activité d’un poltergeist qui ferait peur à une petite fille.

D’après les informations qui ont été fournies, la petite fille se plaignait d’être dérangée et avait peur de quelque chose. Elle en aurait parlé à son père qui aurait placé des caméras de surveillance dans la maison afin d’en savoir plus. La vidéo présente deux séquences. Sur la première, on peut voir l’enfant dans sa chambre en train de jouer et, soudain, on voit une poupée qui se trouve près d’elle bouger. Sur la seconde partie, on voit des feuilles de papier bouger et enfin la table sur laquelle dessinait la petite fille bouger.

L’activité de ce poltergeist est assez importante, il est étonnant que la famille n’a, jusqu’à présent, rien vu d’étrange. Malgré cela, il semblerait que l’activité de ce type de fantôme soit souvent liée à la présence d’un enfant ou d’un adolescent. Certaines personnes pensent que durant ces périodes l’activité psychique de ceux-ci pourrait déclencher des mouvements ou des manifestations paranormales. Certaines affaires de ce type avec beaucoup fait parler d’elles comme le célèbre cas d’Enfield. Dans cette histoire, il y a de nombreuses photos et témoins sans que l’on ait trouvé d’explication satisfaisante.

Comme souvent dans les affaires de poltergeist comme celle-ci, il est difficile de confirmer qu’il s’agit bien d’une activité paranormale, en effet, il est assez facile de reproduire ce genre de mouvement avec des files. D’ailleurs certains internautes pensés que le père pouvait faire une plaisanterie à sa fille afin de l’effrayer et publier les vidéos sur internet. Il pourrait aussi s’agir de l’activité d’un esprit, mais il faudrait se rendre sur place et étudier le cas plus attentivement. Sans plus d’information, il est difficile de dire s’il s’agit d’un phénomène authentique ou d’une supercherie.

Source – http://dark-ride.org/?p=9523

SPECTRE DANS UNE USINE

Où un fantôme aurait été photographié dans une ancienne usine de fusée…

Nouvelle vidéo prise par des explorateurs urbains et qui nous monterait un étrange fantôme dans une ancienne usine de fusée…

Avec le nombre grandissant d’explorateurs d’anciens bâtiments, il est de plus en plus courant de voir des vidéos des plus surprenante. Récemment un de ces groupes a eu la surprise de voir sur une des photos qu’ils ont fait une étrange entité sombre. D’après les témoins, il ne s’agirait pas d’un des membres du groupe, et il n’y avait personne d’autre dans la pièce d’où provient le cliché.

Sur la photo, on peut voir une silhouette humanoïde noire. Elle semble plus ou moins vaporeuse. Cette forme ressemble à une sorte d’ombre, mais elle semble se trouver au milieu d’une pièce. Rien ne semble produire cette forme ce qui pourrait confirmer que nous sommes en présence d’une entité surnaturelle.

Le cliché est assez étonnant. Il est tout de même assez difficile d’affirmer qu’il s’agit d’une créature paranormale. En effet, il pourrait s’agir d’une personne se trouvant là, reste tout de même que la lumière l’éclair plus ou moins directement, on devrait donc voir son corps et son visage. La photo pourrait aussi avoir été retouchée, le supposé fantôme aurait été ajouté numériquement après.

Comme souvent dans ce genre de photo, on manque clairement d’élément. Il faudrait connaître la configuration de la salle ainsi que le nombre de personnes présentes ainsi que leurs positions. Sans tout cela, il est difficile d’affirmer quoique ce soit. La photo reste très bizarre, est-ce un fantôme ou autre chose ?.

À votre avis, véritable fantôme ? Créature venue d’ailleurs ? Esprit ?

source – http://dark-ride.org/

OVNI SUR LE CANAL BRISTOL

L’ovni filmé en infrarouge par la police de l’air le 24 septembre au-dessus du canal de Bristol.L’ovni filmé en infrarouge par la police de l’air le 24 septembre au-dessus du canal de Bristol.

Le 24 septembre dernier, un hélicoptère de la police a filmé un étrange objet volant au dessus du canal de Bristol, en Angleterre. Quatre mois plus tard, des citoyens réclament une enquête sérieuse.

D’où venait cet objet volant sphérique filmé dans la soirée du 24 septembre 2016 par un hélicoptère de la police au-dessus du canal de Bristol, le bras de mer qui sépare les Galles du Sud de l’Angleterre ? C’est ce que voudraient savoir les habitants de la région, un peu surpris qu’aucune explication officielle n’ait été fournie par les autorités.

Pourtant, la police de l’air qui a tourné cette vidéo avec une caméra infrarouge n’a pas hésité à l’époque à publier un extrait d’une minute quinze  vidéo sur son compte Twitter, accompagnée d’un emoji alien et de cette question laconique : «Une suggestion ???».

Mais les différentes hypothèses suggérées (drone, lanterne thaïlandaise, ballon sonde…) n’ont pas permis d’identifier l’objet volant apparu vers 21 heures 30 qui se déplaçait contre le vent ce qui indique qu’il était équipé d’un moyen de propulsion autonome.

« Je pense qu’il s’agit d’une affaire très importante dans l’histoire des ovnis en Grande-Bretagne »

Depuis, silence radio des autorités… Gary Heseltine, un ancien enquêteur de la police des transports aujourd’hui directeur d’une revue d’ufologie, soupçonne qu’il y a anguille sous roche : «Je suis convaincu que la police n’a pas été aussi transparente et ouverte qu’elle aurait pu.»

Dans l’espoir de faire avancer les choses, Gary Heseltine a saisi les autorités en s’appuyant sur la loi qui garantit l’accès du public aux informations détenues par les services gouvernementaux. Car, ajoute Gary Heseltine, «je pense qu’il s’agit d’une affaire très importante dans l’histoire des ovnis en Grande-Bretagne et qu’elle mérite une enquête scientifique sérieuse.»

D’autant plus sérieuse que, deux jours avant l’observation du 24 septembre, un habitant de Bristol a photographié un objet très semblable à celui filmé par la police de l’air. Voici la photo qu’il a partagée sur Twitter

Source – http://www.parismatch.com/Actu/Insolite/OVNI-sur-le-canal-de-Bristol-Que-fait-la-police-1168873

QUAND 30 BOMBES NUCLÉAIRES FROLE LA TERRE

Selon Maxi Sciences, les scientifiques ont annoncé qu’un astéroïde découvert le 7 janvier dernier venait de passer en toute sécurité à proximité de notre planète: 2017 AG13. Il mesurerait entre 11 et 34 mètres de diamètre. Il aurait pu provoquer une explosion quasi similaire à 440 kilotonnes de TNT, soit 30 fois l’énergie de la bombe lâchée sur Hiroshima.

Le 7 janvier dernier, les astronomes du Minor Planet Center de Cambridge ont découvert un nouvel astéroïde. Son nom: 2017 AG13. 48 heures seulement après sa découverte, il « frôlait » déjà la Terre.

« Il se déplace très près de nous »
D’après les calculs, 2017 AG13 s’est approché à quelque 208.000 kilomètres de la Terre à une vitesse vertigineuse de 16 kilomètres par seconde. À titre de comparaison, la distance qui sépare notre planète de la Lune s’élève à 385.000 kilomètres.

« Il se déplace très vite et très près de nous », a commenté durant un direct sur internet, Eric Feldman astronome de Slooh.

440 tonnes de TNSi le passage de cet astéroïde n’a présenté aucun risque pour notre planète, il leur a en revanche permis de récolter de nouvelles données sur l’objet. 2017 AG13 aurait pu provoquer une explosion quasi similaire à 440 kilotonnes de TNT, soit 30 fois l’énergie de la bombe lâchée sur Hiroshima.

2017 AG13 affiche une orbite très elliptique qui croise celle de deux planètes, Vénus et la Terre. 2017 AG13 met environ 347 jours terrestres à faire le tour du Soleil. Selon les premières estimations, son diamètre se trouve entre 11 et 34 mètres, ce qui est relativement petit pour un astéroïde.

Source – http://www.wikistrike.com/2017/01/un-asteroide-equivalent-a-30-bombes-nucleaires-a-frole-la-terre.html

UNE STATUE DE SOLDAT EN ARME SUR MARS

Un humanoïde en scaphandre bien armé a été détecté par des internautes après l’examen d’un cliché de la surface de Mars.

« Sur le cliché, nous pouvons voir qu’une créature inconnue de la science porte un scaphandre et possède une arme. Elle a été captée par la caméra d’un rover martien qui recueillait des informations sur la planète Rouge », écrit un média sans pour autant préciser quels scientifiques « ont détecté l’extraterrestre ».

La presse occidentale s’est montrée plus méticuleuse et a trouvé le lien vers la source de cette découverte « sensationnelle » — la vidéo d’un internaute anonyme, suivi par 8 000 abonnés. C’est lui qui a transformé à l’aide d’un logiciel graphique les roches martiennes en un « soldat alien ».

OVNI ORBS SUR ISS

Que penser de cette vidéo ?

On y voit effectivement un ovni ou orbs au comportement disons bizarre. Coincidence ou pas, le spationaute le masque rapidement de la main et occulte ainsi le film. On peut vouloir voir des ovnis partout, ce n’est pas mon cas car l’ufologie est une science sérieuse et qui subit le vouloir croire à tout pris et les adeptes de la conspiration qui trouve de tout pour croire intensément aux mensonges des gouvernements et, à l’existence d’extraterrestres type independance day.

La chirurgie n’était pas prise au sérieux au 18 ème siècle et pourtant elle sauva la vie de Louis XIV.

 

Un astronaute grillé en direct tandis qu’il cache un ovni avec sa main à l’extérieur de l’ISS (vidéo)

Les chasseurs d’extraterrestres ont affirmé que les astronautes à bord de la Station spatiale internationale essayent de cacher délibérément des preuves au sujet des ovnis.

Dans la vidéo téléchargée par les experts en ovnis Secure Team 10 et apparemment filmée depuis l’ISS, un astronaute est aperçu en train de filmer l’espace, avec la Terre éclairée en guise d’arrière-plan.

Mais quand des lumières mystérieuses en mouvement et brillantes apparaissent dans le champs de la caméra, l’astronaute positionne alors sa main devant la caméra pour cacher ces dernières.

Les théoriciens de la conspiration disent que c’est la preuve que nous ne sommes pas seuls dans l’univers et que le gouvernement ment à ses citoyens.

UN FOX MULDER EN FRANCE ET EN VRAI !

Dans la France rurale du siècle dernier, il a été à la fois gendarme et ghosbuster. Grâce à un livre compilant ses archives, on redécouvre Emile Tizané, adepte de l’écriture et ennemi du poltergeist.

«Consulter au sujet des hantises et de la malice qui paraissent être dans certaines maisons l’œuvre d’une force mystérieuse et très stupide le remarquable livre d’Emile Tizané: Sur la piste de l’homme inconnu». En 1953, dans son Journal d’un inconnu, Jean Cocteau tresse des lauriers à Emile Tizané, un des pionniers français de la chasse aux fantômes… Régulièrement invité à la télévision dans les années 60-70, auteur d’une dizaine d’ouvrages sur le sujet, Tizané faisait à l’époque autorité. Bizarrement, il a fini par tomber dans l’oubli après sa mort.

Lire la suite – http://www.slate.fr/story/131630/chasseur-fantomes-adolescentes#xtor=RSS-2