MARS POURRAIT AVOIR DES ANNEAUX COMME SATURNE

Le Système solaire compte aujourd’hui quatre planètes géantes arborant des anneaux de glace et de poussière. Mais selon une étude récente menée par des chercheurs du Laboratoire de recherche physique en Inde, Mars pourrait les rejoindre dans quelques millions d’années.

Jusqu’en 1977, les seuls anneaux connus autour d’une planète étaient ceux qui entourent Saturne. Il est apparu depuis que les quatre planètes géantes du Système solaire possèdent des anneaux : Jupiter, dont les anneaux sont difficiles à déceler, mais bien présents ; Saturne, aux anneaux parfaitement visibles depuis la Terre ; Uranus, aux anneaux sombres et étroits et enfin Neptune, aux quatre anneaux baptisés Courage, Liberté, Égalité et Fraternité. À l’avenir, nous pourrions néanmoins compter une cinquième planète baguée dans le Système solaire : Mars. Sa lune Phobos se désintègre peu à peu dans un halo de poussière et de rochers qui pourraient former les anneaux futurs de la planète rouge.

Phobos est en effet l’une des deux lunes de Mars. Très proche de sa planète, elle n’orbite qu’à 6000 kilomètres de la surface martienne – à comparer avec les 384 000 kilomètres séparant la Lune de la Terre. Phobos, qui réalise trois révolutions autour de Mars chaque jour, se rapproche inexorablement de la planète rouge sous l’effet des forces de marées, à raison d’environ deux mètres en moyenne tous les cent ans. Condamné, Phobos devrait s’écraser sur Mars dans 30 à 50 millions d’années approximativement. Mais selon de nouvelles modélisations, elle pourrait aussi se disloquer.

Quelle que soit son origine, le destin de la plus grande et la plus intérieure des deux lunes de Mars sera donc bientôt mise à rude épreuve. Si Phobos est assez solide, le corps de 22 kilomètres de large devrait se planter sur le sol martien poussiéreux dans un chant du cygne apocalyptique assez spectaculaire. Sinon, des morceaux de la roche seront sur une longue orbite autour de la planète, pour finalement former un anneau, et ce, malgré le fait que les particules de poussière les plus légères seraient emportées par les vents solaires.

La recherche, publiée dans la revue Icarus par des chercheurs du Laboratoire de recherche physique en Inde, s’est notamment appuyée sur les données rapportées par MAVEN en 2015 qui suggéraient la présence d’un nuage dispersé de particules flottantes entre 150 et 300 kilomètres au-dessus de la surface. Cette nouvelle étude estime qu’environ 0,6 % de cette poussière est constituée de morceaux des deux lunes de Mars qui commencent doucement à se désintégrer. Au cours des 20 à 70 millions années prochaines, ce chiffre devrait augmenter de manière significative.

Malgré ce destin a priori tragique, notons que la NASA ne compte pas abandonner Phobos de sitôt. L’agence spatiale envisage le déploiement de petites sondes hérisson comme à la surface de la lune. Une autre idée suggère d’explorer directement les deux lunes martiennes. Baptisé PADME (Phobos and Deimos Mars Environnement), un vaisseau spatial serait envoyé pour tenter de comprendre d’où les lunes sont originaires (ceinture d’astéroïdes formée autour de Mars). Si elle est sélectionnée, cette mission pourrait être lancée en 2020 et arriver en 2021. Certains partisans des vols habités ont également suggéré à la NASA de faire atterrir des gens sur Phobos avant d’aller sur Mars.

Source : http://sciencepost.fr/2017/02/mars-pourrait-bientot-anneaux/

LA PLUS VIEILLE PHOTO OVNI EST A VENDRE

La plus vieille photo connue d’OVNI vient du temps où l’humanité essayait toujours de découvrir le mystère de voler.

La photo a été prise par Amos F. Clough et Howard A. Kimball en 1871 lors d’une expédition météorologique sur le mont. Washington, New Hampshire. L’expédition a passé l’hiver de 1870-1871 sur le sommet faisant des observations scientifiques de l’environnement, pendant que les photographes Clough et Kimball documentaient le voyage dans une compilation de photographies stéréo de vue.

La photo a d’abord été mise en évidence en 2002, lorsqu’un article des fichiers de l’archiviste a annoncé qu’il avait été acheté sur eBay dans une vente aux enchères en ligne pour un montant de 385 $ par Samuel M. Sherman, président de Independent International Pictures Corp.

Comme une vue stéréo des nuages au-dessus du mont Washington, avec un long objet en forme de cigare clairement visible au milieu.

Le fier propriétaire de la photo a déclaré par la suite que :

« Cette photographie ne sera pas verrouillée dans une collection, mais sera soumise à des scientifiques pour analyse détaillée, et les résultats seront fournis au public… Le debunkers tourne déjà autour de la photo sur Internet, bien qu’ils aient seulement pu voir des images informatiques de basse résolution et pas les agrandissements photographiques de la photo réelle. »

L’enchère d’Ebay de la première photo connue d’un ovni (1871)

LA GLACE ET LE SABLE SUR MARS-ESA

Le pôle Nord de Mars est bizarrement formé. Une photo 3D reconstituée par l’Agence spatiale européenne révèle un paysage surprenant, où des dunes de sable et de la glace coexistent.

Sur la photographie reconstituée en 3D à partir de données cumulées entre 2004 et 2010 par une sonde de l’Agence spatiale européenne, le pôle nord de la planète ressemble en effet à un succulent gâteau couvert par un glaçage au chocolat avec du sucre glace.

Ce drôle d’effet est dû à des conditions physiques spécifiques. En effet, la glace des pôles de la planète rouge est composée par de l’eau et du dioxyde de carbone. Quand la température augmente jusqu’à franchir les 78.5° C, le dioxyde passe d’un état solide à celui de gaz. Lorsque les températures baissent à nouveau, le dioxyde redevient glace. Mais un autre aspect important participe à cette conformation très caractéristique. Il s’agit des dunes de sable qui se sont formées au pôle nord à cause d’un phénomène lié aux mouvements des vents martiens qui transportent le sable.

À lire sur Numerama : Sur Mars, la glace coexiste avec des dunes de sable

OVNI ABATTU PAR DES SOLDATS RUSSES SELON LA CIA

Un militaire russe aurait abattu un ovni avant d’être attaqué et tué par les aliens survivants de l’engin, selon un rapport déclassifié de la CIA. Il est important de préciser que celui-ci s’est basé sur des articles de presse de l’époque et qu’aucune enquête de terrain de leur part n’a vraisemblablement eut lieu

Ce rapport choquant, créé le 27 Mars 1993, vient d’être mis en lumière par le média express.co.uk et relève d’une traduction par la CIA d’un rapport du journal ukrainien « Ternopil Vechirniy », aussi repris par Weekly (magazine Canadien).

Il indique tout d’abord que suite au Putsch de Moscou de 1991, de nombreuses archives du KGB ont été récupéré par la CIA, y compris les 250 pages présumées au sujet d’un dossier sur l’attaque d’un ovni, comprenant des photos et des témoignages.

Le rapport suggère qu’un ovni en forme de soucoupe, volant à basse altitude, était apparu au-dessus d’une unité militaire de Sibérie, avant que l’un des soldats ne tire un missile sol-air en direction de l’engin.

Cinq humanoïdes de petites tailles, avec de grosses têtes et de grands yeux noirs seraient sortis des décombres de l’appareil.

Deux soldats auraient survécu et décrit « cinq êtres ayant fusionnés en une boule sphérique blanche et brillante de lumière. Elle bourdonnait et sifflait. »

La boule aurait ensuite explosé et transformé la vingtaine de soldats en pierre, comme l’indique le rapport.

Le document explique : « Le rapport du KGB poursuit en disant que les restes des « soldats pétrifiés » ont été transférés au sein d’une institution de recherche secrète près de Moscou. »

Un représentant de la CIA a déclaré : « Si le fichier du KGB correspond à la réalité, alors ce cas met en évidence une extrême menace ». Il ajoute : « Les aliens possèdent une technologie qui va au-delà de tout ce que nous pouvons imaginer ».

Cette affaire, sans fondements réels, pourrait représenter la face sombre de la CIA et qui consiste, concernant le dossier ovni, à colporter des récits farfelus de ce type dans le but de désinformer le public et désorienter les chercheurs.

A vous de juger !

Source – http://ovnis-direct.com/rapport-de-la-cia-ovni-abattu-par-des-soldats-russes-2569.html

UN VAISSEAU EXTRATERRESTRE SURVOLE LA BASE DE NELLIS LAS VEGAS

Date de l’observation: 19 février 2017
Lieu de l’observation: Base Aérienne de Nellis, Las Vegas, Nevada, USA

Scott C. Waring: Voici une belle observation qui a eu lieu quelques jours auparavant à Las Vegas, dans le Nevada. Un ovni est apparu au dessus de la BA de Nellis qui fait plus de 1000 km²… et il n’y a aucune investigation pour savoir pourquoi ils ont besoin d’autan de terre. C’est parce que les Grands Blancs se déplacent là bas. L’US Air Force laisse les Grands Blancs construire leurs propres bases souterraines à l’abris dans un enclot bien gardé. Une race extraterrestre où chaque individu a une espérance de vie minimum de 800 ans et qui est très arrogante et agressive. Super vidéo par Steven Barone sur Youtube.

Source: UFO Sightings Daily, le 22 février 2017

UNE BASE EXTRATERRESTRE SUR LAS VEGAS

Date de la vidéo: Février 2017
Lieu de la vidéo: Las Vegas, Nevada, USA

Scott C. Waring: Cette vidéo montre que des ovnis apparaissent au sommet d’une colline aux abords de Las Vegas. La colline est totalement entourée d’une clôture et y pénétrer n’est pas difficile mais impossible. Stevens a réussi à aller au sommet pour voir l’entrée de la base extraterrestre. Si il se concentre mentalement en étant posé, il peut établir un contact mental avec des extraterrestres. Découvrez Steven Baronessur Youtube.

Source: UFO Sightings Daily, le 24 février 2017

TROIS NOUVELLES TERRE OU LA VIE EXISTE PROBABLEMENT

Trois planètes telluriques appartenant à un système solaire proche du nôtre réunissent les conditions nécessaires à la présence d’eau à l’état liquide et d’une forme de vie, selon des recherches publiées mercredi par la revue Nature.

Le système en question compte au total sept planètes d’une taille équivalente à celle de la Terre, mais trois tournent autour de leur étoile, une « naine ultra-froide » baptisée Trappist-1, à une distance compatible avec la présence d’eau.

Leur proximité de la Terre — à 40 années-lumière — et la grande taille des planètes par rapport à leur étoile en font un objet d’étude privilégié, soulignent les chercheurs, qui souhaitent désormais analyser l’atmosphère de ces trois « exoplanètes » pour y déceler d’éventuelles traces de vie.

« Je pense que nous avons fait un grand pas pour découvrir s’il y a de la vie là-bas », a déclaré l’astronome Amaury Triaud, de l’université de Cambridge, lors d’une conférence de presse.

Comme Trappist-1 est à la fois petite et froide, la zone orbitale dite « habitable » est très proche de l’étoile et les trois planètes qui intéressent les chercheurs se trouvent donc à l’intérieur de cette zone. « Elles forment un système très compact. Elles pourraient avoir de l’eau liquide et peut-être même de la vie », a déclaré Michael Gillon, de l’université de Liège.

DE SURPRENANTES DUNES SUR TCHOURI

Contre toute attente, les clichés de la sonde Rosetta montrent la présence de structures en forme de dunes à la surface de la comète Tchouri. Des chercheurs du laboratoire Physique et mécanique des milieux hétérogènes (CNRS/ESPCI Paris/UPMC/Université Paris Diderot) ont étudié les photos disponibles et modélisé le dégazage de vapeur afin d’expliquer ce phénomène. Ils ont montré que la forte différence de pression entre la face au soleil de la comète et celle à l’ombre provoque des vents capables de transporter des grains et de façonner des dunes. Ces travaux ont été publiés le 21 février 2017 dans la revue PNAS.

Paris, 22 février 2017

La formation de dunes sédimentaires réclame la présence de grains et de vents assez forts pour les transporter le long du sol. Or, les comètes ne possèdent pas d’atmosphère dense et constante comme sur Terre. La caméra OSIRIS embarquée sur la sonde Rosetta a pourtant montré la présence de structures, espacées d’une dizaine de mètres, rappelant des dunes sur 67P/Churyumov-Gerasimenko. Elles se retrouvent sur les lobes de la comète ainsi que sur le cou qui les relie. La comparaison d’une paire de photos prises d’un même endroit, à 16 mois d’intervalle, prouve de plus que les dunes se sont déplacées et qu’elles sont donc actives.

Face à cette surprise, les chercheurs ont montré qu’il existe en réalité un vent le long de la surface de la comète. Il est dû à la différence de pression entre le côté ensoleillé, où la glace de surface peut se sublimer grâce à l’apport d’énergie par le rayonnement solaire, et la face où il fait nuit. Cette atmosphère transitoire reste très ténue, avec une pression maximale 100 000 fois plus petite que sur Terre, au périhélie, le moment où la comète est au plus près du soleil. Cependant, la gravité est elle-même très faible et l’analyse des forces exercées sur les grains de la surface de la comète montre que ces vents thermiques peuvent transporter des grains de taille centimétrique, dont la présence est confirmée par les photos du sol. Les conditions nécessaires pour permettre la formation des dunes, des vents capables de transporter des grains le long du sol, sont donc réunies à la surface de Tchouri.

Ces travaux représentent une avancée dans la compréhension des différents processus à l’œuvre à la surface des comètes. Ils soulignent également que la mission Rosetta nous réserve encore de nombreuses surprises et découvertes.

© ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA

À gauche, une photo de la comète Tchouri où l’on distingue le dégazage de vapeur d’eau qui entraîne des poussières (© ESA/Rosetta/NAVCAM). À droite, la région du cou entre les deux lobes de la comète. On y observe différents types de relief, dont ces dunes au bas à gauche (cercle rouge), dans la zone sableuse.

Télécharger le communiqué de presse : CP DunesCouverture

Références :

Giant ripples on comet 67P/ChuryumovGerasimenko sculpted by sunset thermal wind. Pan Jia, Bruno Andreotti and Philippe Claudin. PNAS, le 21 février 2017. Consulter le site web

OVNIS SILENCIEUX EN CROIX ROUGE SUR FRONTIGNAN (34110) DANS L’HÉRAULT

Bonjour, moi aussi j’ai vu ces objets dans le ciel, cependant je n’est pas entendu du bruit peut etre parce que je portais un casque …Ils étaient 3 croix rouge, ils allaient très vite j’ai allerté mon pere mais le temps qu’il vienne voir ils etaient parti loin. Ces objets etaient limites collés tellement qu’ils étaient près.
Moi j’ai vu ce phénomène a frontignan (34110) dans l’hérault

OVNI JUPITER ET SOLEIL

Les dimensions de notre appareil semblent assez proche de celui de la planète Jupiter, ce qui en fait un ovni de très grande taille. Pour certains ufologues, cet engin serait entré en contact avec le soleil afin de refaire le plein d’énergie. Pour d’autres, il se serait écrasé sur notre étoile.

L’objet qui a été photographié a un aspect assez étonnant. Sa forme est parfaitement symétrique. Il est translucide et semble être composé de plusieurs parties. Il n’est pas sans rappeler certaines cellules ou créature microscopique. Les dimensions de notre appareil semblent assez proches de celui de la planète Jupiter, ce qui en fait un ovni de très grande taille.