UN OVNI ATTAQUE UN HOMME AU LASER

Un homme a raconté qu’un OVNI avait littéralement « tiré » un faisceau de lumière près de sa voiture garée dans la région de Dartmoor (dans le Devon, en Angleterre). Suite à cela, il s’est senti « nauséeux » et « malade ».

Shayne Dawe, âgé de 46 ans, a expliqué avoir vu trois lumières converger vers 3 heures du matin au-dessus du parc national. Quelques instants plus tard, cet orbe a « tiré un faisceau de lumière sur le sol » non loin de lui.

Les mouvements « brusques et erratiques » de cet OVNI ont incité Shayne à sortir rapidement sa caméra afin d’immortaliser cette observation. Toutefois, ces lumières se déplaçaient si rapidement qu’il se sentait malade.

« Quand je les ai vu, cela ressemblait à une forme triangulaire, avec des trois lumières. »

« Puis elles ont convergé pour ne faire qu’un. Suite à cela, elles ont semblé tirer un faisceau de lumière en direction du sol. »

Se sentant en danger, le témoin a eu le sentiment qu’il devait partir au plus vite.

« Je me suis senti nauséeux et malade, alors que je ne me sens jamais malade. »

« À ce moment-là, ce faisceau se trouvait à environ 200 mètres de moi. »

Ce chauffeur de camion de Plymouth se rend à Dartmoor depuis 25 ans.

Il a décrit qu’il avait vécu dans sa voiture pendant les deux dernières semaines après avoir rompu avec sa petite amie.

Shayne a rapidement fui la scène et a conduit jusqu’à atteindre les alentours du village de Princetown.

« J’ai eu la peur de ma vie. »

« C’était terrifiant. Quand je suis arrivé à Princetown, j’ai pensé à appeler la police ou à me rendre à la prison [HMP Dartmoor] juste pour trouver refuge. »

Shayne a décidé de rouler jusqu’à Plymouth où il est resté chez sa mère.

« Quand je suis entré sur la route de Plymouth, j’ai regardé dans mon rétroviseur et j’ai vu l’objet derrière moi. »

« Il me semblait que cette chose me traquait. »

Sources: Mirror.co.uk / Activité Paranormale, le 24 juillet 2017

LUMIÈRE ÉTRANGE DANS LE CIEL  – ELVEN – MORBIHAN (DÉP.56)

Observation Ovni 2017: le 14/07 à 23h45 – Lumière étrange dans le ciel  – elven – Morbihan (dép.56)

Prénom ou pseudo : loulou5962

Ville: elven
Département: Morbihan (dép.56)
Région: Bretagne
Pays: France
Date: 14/07/2017
Heure du début de l’observation: 23h45
Durée de l’observation: 5min

Conditions météo: ciel dégagé
Nombre de témoins: 4
Type de phénomène: Lumière étrange dans le ciel
Signalement officiel: Non

Récit complet de l’observation:

Bonjour, nous avons eu un événement qui nous a marqué moi et mes 3 enfants et que nous trouvons pas de réponse.
Le 14 juillet après les feux artifice de Vannes (56) nous remontons par l’autoroute N166 vers ploermel. Environ vers minuit, Après la sortie Elven au environ de la ville de St guyomard, il y a une lumière rouge qui nous a suivi sur environ 5 km, elle se trouvé a notre gauche dans le sens opposé de circulation sur le bas coté de la route a environ 10m de hauteur.
Je roulé avec une vitesse bloqué a 120km, la lumière exactement a la même vitesse, hauteur rectiligne, puis a disparue.
Ma fille de 15 ans a été particulièrement marquée et aimerions avoir une réponse que nous aurions pas.
Voila pourquoi j’essai d’en parler, je précise que je ne bois pas, 4 a avoir vu cela, pas de feux d’artifice dans le coin qui nous a suivi en ligne droite, ni d’éolienne sur roulette.

Description précise: lumière vive rouge hauteur et allure rectiligne
Couleur: rouge
Taille du phénomène: lumière d’environ 1m
Comportement: vitesse basé sur celle de ma voiture, vitesse bloqué a 120km
Trajectoire: sud-ouest 10° – Nord-est 10°
Bruit spécifique: Non
Odeur spécifique: Non
Direction de l’objet en fonction du vent: je ne sais pas
Présence d’installations: non précisé
Photo semblable: non précisé
Tableau: non précisé

Enquête de terrain demandée:
Enquêteur en charge du dossier:

Mots clés : Ovni,Ufo, Ufologie, Témoignages, Bretagne, France, 23h45, 14, ,

Je certifie sur l’honneur l’exactitude des renseignements communiqués et l’authenticité des documents fournis. Je ne sais pas identifier ce phénomène merci à l’avance pour vos réponses.

Cordialement loulou5962

ANOMALIES SUR SATURNE

Les chercheurs de la NASA, en charge du projet Cassini, ont découvert une anomalie inconnue dans le champ magnétique de Saturne alors qu’ils ils essayaient de mesurer avec une précision accrue la durée d’une journée sur Saturne, relate le site officielle de l’agence spatiale.

«La déclinaison magnétique de Saturne s’est révélée être étonnamment petite, plus qu’elle ne le paraissait à première vue. Pour le moment, ce fait est difficile à expliquer. Pour cette raison, nous ne sommes pas parvenus à mesurer la durée exacte d’une journée sur Saturne», souligne Michele Dougherty, professeure de physique spatiale à l’Imperial College London.

«Quoi qu’il en soit, poursuit-elle, nous continuons à travailler sur ce problème et examinons d’autres possibilités pour arriver à nos fins».

MYSTÉRIEUX FLASH ROUGES LUMINEUX DANS LE CIEL

David Finlay, un astronome australien, a filmé des mystérieux flash rouges lumineux dans le ciel au dessus de la Nouvelle Ecosse en Australie.

Il a pris en vidéo un phénomène très rare du nom de « sprites ». Ces phénomènes sont provoqués par des décharges électriques quand il y a des orages.

via Disclose.tv

100 MILLIARDS DE PLANÈTES TERRE HABITABLES

LES ASTRONOMES ESTIMENT QUE 100 MILLIARDS DE PLANÈTES TERRE HABITABLES EXISTENT DANS LA GALAXIE, 50 SEXTILLIONS DANS L’UNIVERS.

L’hypothèse précédente était plus proche de 17 milliards, une différence substantielle. L’utilisation de ces nouvelles données et compte tenu du fait qu’il y a près de 500 milliards de galaxies dans l’univers, cela nous conduit à une possibilité étonnante, quelque chose comme 50 sextillions de planètes qui pourraient abriter la vie telle que nous la connaissons.

La méthode employée pour estimer les nouvelles statistiques s’appelle la micro-activité gravitationnelle. Elle est actuellement utilisée au Mont. John Observatory par une équipe de la Nouvelle-Zélande, et des scientifiques japonais du MOA. La capacité de la micro-génération gravitationnelle à détecter des objets dans des conditions de lumière extrêmement faibles ou nulles en fait un outil plus précis par rapport à la magnitude apparente, la technique précédemment utilisée.

La magnitude apparente impliquait la mesure de la gradation des étoiles alors que les planètes passent entre elles et la Terre. Bien qu’utilisée par des institutions telles que le Harvard Smithsonian Center for Astrophysics et le Kepler Space Observatory, la magnitude apparente avait des inconvénients majeurs.

« Kepler trouve des planètes de la taille de la Terre qui sont assez proches des étoiles-parents », a déclaré le Dr Phil Yock, un représentant du département de physique de l’université. « Ces planètes sont plus chaudes que la Terre ». Les scientifiques ont longtemps été sceptiques quant à la possibilité de vivre sur de telles planètes qui orbitent trop près de leurs soleils. La zone habitable circumstellaire souvent appelée zone Goldilocks, est considérée comme un lieu plus susceptible d’abriter une forme de vie extraterrestre car elle contient des conditions pas trop chaudes et pas trop froides pour maintenir l’eau à sa forme liquide.

En revanche, la micro-activité gravitationnelle ne considère pas la gradation des étoiles mais les distorsions des quasars, causées par la gravité des objets qui se déplacent devant eux. Les quasars émettent des rayonnements électromagnétiques et sont observables dans les ondes radios, infrarouges, ultraviolettes et aux rayons X. Quand un objet de gravité suffisante passe entre un quasar et la terre, la déformation de la gravité de cet objet provoque un grossissement du rayonnement du quasar.

Le Dr Yock veut combiner ces nouvelles données avec celles qui ont déjà été étudiées avec la magnitude apparente. « Notre proposition consiste à mesurer le nombre de planètes de masse terrestre qui orbitent des étoiles à des distances typiquement le double de la distance Sol-Terre. Nos planètes seront donc plus fraîches que la Terre. En interpolant. Nous devrions avoir une bonne estimation du nombre de planètes terrestres et habitables dans la galaxie. »

Disclose.tv, le 22 juillet 2017

PORTRAIT ROBOT DES ALIENS ?

Existe-t-il une autre forme de vie dans l’univers, et si oui, à quoi pourraient ressembler les extraterrestres? Un chercheur explique dans une interview à Sputnik quel serait le physique le plus probable des êtres vivants habitant sur d’autres planètes… et donne même un conseil pour en trouver.

«Peu importe comment on définit les critères pour parler de la vie dans l’espace, compte tenu du grand nombre d’étoiles et de systèmes planétaires dans l’univers, il serait très surprenant que l’étincelle de vie se soit allumée seulement ici, sur la Terre», a poursuivi Gernot Grömer.

«Oui, on pourrait travailler avec des formes de vie à base de carbone et non pas avec celles qui sont à base de silicium. En effet, nous observons que dans la nature, peu importe la manière d’évolution des tribus dans l’histoire, des problèmes similaires ont conduit à des solutions similaires», explique Gernot Grömer.

Ainsi, les poissons et les mammifères marins ont tous des ailerons, et on observe le même phénomène chez les espèces volantes. Donc, l’évolution fait en sorte que l’organisme s’adapte aux conditions spécifiques de son environnement. Par exemple, la lumière nécessite l’apparition des yeux tandis que l’obscurité pourrait expliquer l’absence d’organe de vue.

«À mon avis, on devrait certainement tenter cela et je pense que, vu le nombre de choses insensées que l’on fait sur son ordinateur, quelques minutes sacrifiées à la puissance informatique de la science serait une bonne affaire: Allez-y», conclue-t-il, moqueur.

https://fr.sputniknews.com/amp/sci_tech/201707221032329261-extraterrestre-vie-modele/

LE SIGNAL EXTRATERRESTRE EST MAINTENANT CONNU

«Notre «étrange signal» a probablement été produit par un ou plusieurs satellites en orbite géostationnaire. Pour le moment, nous n’excluons pas d’autres options et étudions les anomalies de forme de ce signal», a indiqué le professeur Abel Mendez de l’université de Porto Rico, découvreur de ce signal.

La seule trace potentielle de vie extraterrestre découverte par des astronomes de SETI en 56 ans de travail est le «signal Wow !» détecté par le radiotélescope The Big Ear en 1977. Pourtant, les scientifiques ont conclu qu’il s’agissait seulement d’une réflexion des ondes radio de la Terre sur des débris d’engins spatiaux.

Il est presque certain que «l’étrange signal » a été produit non pas par des extraterrestres intelligents ou par des explosions à la surface de l’étoile GJ 447, mais par des satellites de communication.

Par ailleurs, selon M.Mendez, ce signal présente plusieurs caractéristiques inhabituelles pour des ondes radio produites par des satellites géostationnaires, y compris le fait qu’il soit assez «étalé». C’est pourquoi l’équipe de scientifiques continue d’analyser «l’étrange signal » en coopération avec les participants du projet Breakthrough Listen créé il y a presque un an par Iouri Milner et Stephen Hawking pour la recherche des signaux de la vie extraterrestre.

ON SE BALADE SUR PLUTON ENSEMBLE ?

Une vidéo 3D de la Nasa révèle les reliefs de la planète naine Pluton, découverts par la sonde spatiale New Horizons.

 

La sonde New Horizons a été lancée le 19 janvier 2006 depuis le cosmodrome du cap Canaveral. Elle est devenue l’appareil spatial le plus rapide dans l’histoire, se déplaçant à une vitesse de 58.500 km/h.

Mi-juillet 2015, la sonde est arrivée dans le système de Pluton et l’a survolée à une distance de 13.000 kilomètres. Ce survol a permis de prendre des photos uniques de Pluton, qui ont révolutionné nos idées sur la planète naine.

Alain Stern, le chef de mission et ses collègues se sont servis de ces photos pour réaliser une vidéo complète du passage de la sonde près de Pluton. On peut y voir la sonde survoler les plaines du Spoutnik, la tache noire du Balrog, la sombre région de Cthulhu, la crête du Tartare, etc. Tous les reliefs ont été reconstruits par ordinateur en 3D et agrandis de 2 à 3 fois.

Les chercheurs ont également préparé une vidéo similaire de la plus grosse des lunes de Pluton, Charon —dont le nom fait référence à la divinité qui passe d’une rive à l’autre du fleuve Styx.

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201707171032255245-nasa-pluton-video/

UN OVNI DÉCOLLE AU JOSHUA TREE NATIONAL PARK

C’est une vidéo bien étrange. Une vieille vidéo du Joshua Tree National Park. Si vous pensez savoir de quoi il retourne je suis tout ouïe.

Source: Disclose.tv, le 17 juillet 2017

OVNIS DANS LES ANNEAUX DE SATURNE ?

Un ancien ingénieur important de la NASA a affirmé qu’il y a des vaisseaux spatiaux extraterrestres qui se cachent dans les anneaux de Saturne.

Cette révélation sensationnelle a été faite par le Dr Norman Bergrun, un ingénieur très respecté qui occupait un poste au Centre de recherche Ames de la NASA.

Le Dr Bergrun a déclaré qu’il y a « des vaisseaux spatiaux non identifiés et d’origine aliens qui y vivent » et qui utilisent les anneaux de Saturne comme cachette. Selon lui, ces engins « proliféreraient » à un rythme alarmant.

L’ancien employé de la NASA a déjà déclaré que la quantité de vaisseaux spatiaux a atteint des niveaux « critiques », et que les autorités devraient surveiller cette intrusion de plus près.

Il a ajouté que les anneaux sont devenues si compactes à cause de ces OVNIS que ces derniers commencent maintenant à se rassembler autour de Jupiter et de Neptune.

Le Dr Bergrun explique :

« Ce que j’ai découvert, c’est que ces choses habitent autour de Saturne. C’est là que je les ai découvertes et qu’elles prolifèrent. Vous pouvez également les trouver autour d’Uranus et de Jupiter. »

« Partout où vous voyez des anneaux, ils sont présents. Je les surnomme les ‘créateurs d’anneaux’. »

« Je dis que c’est d’origine électromagnétique parce que j’ai pu identifier des lignes de courant. »

Le célèbre chasseur d’OVNI Scott C. Waring croit que le Dr Bergrun a mis la main sur le plus grand secret de la NASA. Il écrit :

« Norman Bergrun a travaillé dans un département top secret à l’intérieur du gouvernement des États-Unis. Il a personnellement vu des photos prises par la NASA qui prouvent que des OVNI gravitent près de Saturne et qu’ils ont ‘créés’ les fameux anneaux de cette planète. »

« Il dit qu’il a personnellement vu une augmentation de l’activité des vaisseaux extraterrestres au sein des anneaux de Saturne au cours de sa carrière. Il faut faire quelque chose. »

Photo : NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

Source: Daily Express, traduction par AP, le 17 juillet 2017