DES OSSEMENTS SUR MARS

Est-il possible qu’il y ait eu une fois la vie sur la planète rouge?

Peut être parce que des images étonnantes envoyées par la Curiosité Rover de la NASA ont lancé tout un débat parmi les ufologues. Les experts disent que les objets dans les images ne sont pas seulement des formations rocheuses communes, mais plutôt des os étrangers sur Mars. Une chaîne YouTube nommée archéologie martienne, qui montre un certain nombre d’objets et de formations rocheuses dans ses vidéos, met également en évidence les «os» et aussi un (des) type (s) de bactéries.

Cependant, comme les images utilisées dans la vidéo sont en grande partie nuageux et pas pointues comme la plupart des images publiées par les ufologues, la «découverte» reste sensationnelle. Nigel Watson, qui a écrit le Manuel des enquêtes OVNI, dit que le véritable problème, la NASA ne soutient ni explique de telles découvertes, ce qui amène les gens à penser qu’ils pourraient cacher la présence d’extra terrestes ou qu’ils pourraient effectivement travailler avec des extraterrestres.

Dr.Mo7oG

OVNI GEANT PROCHE DU SOLEIL

Découvrez une vidéo montrant un «vaisseau-mère» énorme des extraterrestres repéré près du Soleil. En outre, l’Ovni est fait à partir d’un matériel résistant aux températures extrêmes car, si près de l’étoile du Système solaire, un objet ordinaire serait immédiatement brûlé, soulignent des ufologues.

L’ufologue se prénommant Streetcap1 a remarqué un Ovni brillant à proximité de Soleil. Le «chercheur» s’est tout de suite empressé de partager sa découverte avec tout le monde en la postant sur sa chaîne YouTube.

La vidéo, publiée le 13 août et intitulée «Photo montrant un objet vraiment brillant au-dessus du soleil» a attiré l’attention de plusieurs passionnés des théories sur les formes de vie extraterrestres. L’auteur du clip a mis dans la description un lien vers une image captée par le Solar and Heliospheric Observatory (SoHO), observatoire solaire spatial placé en orbite autour du Soleil.

DECOUVERTE DE MAISON EXTRATERRESTRE

Un appareil de la NASA a pris des images d’un objet sphérique volant au-dessus de la surface de la Lune, qui rappelle, selon certains chercheurs américains, une maison flottante appartenant aux extraterrestres.

Des ufologues américains ont remarqué sur des clichés de la pente sud-est du cratère Tycho, sur la Lune, pris par un appareil de la NASA, une ombre énorme rassemblant, d’après eux, à celle d’une maison flottant extraterrestre.

Les «chercheurs» ont immédiatement relayé leur découverte sur la chaîne Youtube Streetcap1. Ils évoquent la taille importante de l’objet en question.Pourtant, selon d’autres ufologues, il ne s’agit que d’une illusion d’optique.

Notons toutefois que la NASA ne s’est pas encore prononcée sur ce sujet et n’a pas commenté cette «découverte».

Plus tôt, les mêmes «chercheurs» avaient annoncé avoir découvert sur la surface de Mars une pierre avec des inscriptions rappelant, d’après eux, des hiéroglyphes égyptiens, ou encore un vaisseau spatial extraterrestre sur la Lune.

RR3 EN ECOSSE

L’ Ecosse est connue pour la légende du Loch Ness, ce lac d’eau douce situé dans les Highlands, devenu célèbre par une fameuse créature qui aurait été aperçue par de très nombreux témoins mais dont les preuves manquent. Pour autant, combien d’entre nous savons que ce pays recense en moyenne 300 observations d’OVNI/ PAN par jours ! Parmi ces observations insolites et au regard de la situation géographique du pays, n’aurions nous pas un certain nombre d’ OANI ( Observation aquatique non-identifiée). Ceci étant, les questions restent sensiblement les mêmes ? Phénomènes, canulars et méprises mis à part, que sont ces choses?  Qui est derrière tout cela? Voici  ci-dessous, l’une des affaires des plus…

View original post

UNE SHERE SUR UN ASTEROIDE: VIDEO PHOTOS

Un énorme objet sphérique bizarre a été capturé dans de nouvelles images prises par la sonde japonaise Hayabusa JAXA Asteroid Explorer.

Qu’est-ce que c’est et d’où vient-il ? Juste une roche en orbite autour de l’énorme astéroïde (25143) Itokawa ou un satellite extraterrestre qui effectue sa propre recherche ?

Source: Disclose.tv, via ASR

DES NOUVELLES SUR ROSWELL

Dans une interview encore jamais publiée, l’ancien shérif adjoint Charlie Forgus a déclaré avoir été témoin du crash de l’OVNI de Roswell survenu en 1947.

Au mois de juillet 1947, le shérif Jess Slaughter et son adjoint Charles Fogus se déplaçaient ensemble pour aller chercher un prisonnier lorsqu’ils ont entendu sur la radio de la police un rapport indiquant qu’un avion s’était écrasé.

Les deux hommes, qui se rendaient à Roswell, au Nouveau-Mexique, ont décidé de partir enquêter. Sur place, ils sont tombés sur la scène de l’un des incidents d’OVNI les plus célèbres de l’histoire.

Alors que l’armée américaine a longtemps prétendu que l’objet écrasé n’était qu’un ballon météorologique, les théoriciens de la conspiration sont persuadés qu’un engin d’origine extraterrestre s’est écrasé sur ce site et que des corps ont été récupérés.

Dans un nouveau livre, intitulé « UFOs TODAY – 70 Years of Lies, Misinformation and Government Cover-Up », Fogus révèle qu’il a vu une soucoupe volante et un personnel militaire récupérer un certain nombre de corps extraterrestres.

C’est la première fois que sa déclaration a été publiée.

Dans l’interview, il raconte qu’une soucoupe volante s’est effectivement écrasée sur le bord d’un lit de la rivière à « 100 pieds de là ».

Décrivant la scène, il raconte :

« Quand nous sommes arrivés, la terre était couverte de soldats. Ils transportaient une grosse créature. »

« Les corps devaient mesurer 5 pieds de hauteur. »

« J’ai vu les jambes et les pieds sur certains d’entre eux. Ils ressemblaient à nos pieds. »

« Leur peau était de couleur brunâtre … Comme ils avaient été exposés trop longtemps au soleil. »

« Il y avait des soldats là-bas … environ 3 ou 4 cents. »

« Nous les avons vus les traîner (les corps) là-bas, hors du canyon jusqu’à des camions … Ils les ont déposé sur des camions de remorquage afin qu’ils puissent les transporter. »

Il a dit qu’après environ 20 minutes, on leur a dit de quitter la scène. Ils sont donc repartis pour aller chercher leur prisonnier.

Interrogé sur ce qu’il a pensé de ce qu’il a vu, il a déclaré :

« Dieu n’a pas seulement créé cette planète … Il les a toutes faites. Il a mis des êtres sur ces planètes tout comme il nous a mis sur celle-ci. Ils sont plus intelligents que nous le sommes. »

« Ils peuvent venir nous voir, mais nous ne pouvons pas y arriver. »

Philip Mantle a transmis au Daily Mirror une transcription d’une interview entre le shérif du comté d’Howard, au Texas, Fogus, et l’enquêteur privé de Los Angeles, Deanna Short. Mantle est un éditeur de livres et ancien directeur des enquêtes au sein de la British UFO Research Association. Il explique :

« Deanna a enregistré l’interview en vidéo et a ensuite réalisé une transcription de l’entrevue et a complété son rapport à Agence avant de vérifier les faits à l’époque liés à Charles Forgus et au shérif Jess Slaughter – tous deux du comté de Howard , au Texas. »

« Les deux étaient sur place et ont pu observer la récupération de cet objet par l’armée. »

« Je dois noter que, selon la fille de Deanna, Mackenzie Charles, elle a fait un effort particulier pour ‘ne pas croire ce que les autres diront’, puisque lui et le shérif ont été témoins du crash de Roswell. Ils avaient entendu parler de l’accident grâce à la radio de la police ce qui leur a permis de trouver l’emplacement. »

« Il est rare qu’un nouveau témoin oculaire apporte de nouveaux éléments au sujet du crash de Roswell. »

« Lorsque vous traitez de l’incident de Roswell qui est une affaire classée, un nouveau témoignage comme celui-ci peut être précieux. »

« Cela pourrait confirmer ce que d’autres témoins ont déjà dit ou cela pourrait être un autre témoin potentiel qui a été éliminé lors de l’enquête. »

« Donc, d’une façon ou d’une autre, c’est une information inestimable. Pour l’avoir en vidéo, c’est un vrai luxe. Je reste ouvert sur le témoignage de ce monsieur, mais nous espérons qu’en le rendant public d’autres pourraient nous aider dans nos enquêtes. »

« J’ose dire que beaucoup de ceux qui en connaissent beaucoup plus que moi le sujet de l’incident de Roswell écriront que cela ne correspond pas au scénario communément admis. »

« Tout ce que je dirai, c’est que je travaille pour essayer de trouver plus d’informations et que je laisse ce ‘fichier Roswell’ à disposition. Si quelqu’un qui a lu cela a des informations concernant l’incident de Roswell, nous les invitons à entrer en contact avec nous. »

Retranscription de l’interview (en anglais) :

« Questioner: What I’m trying to do is pierce together……

CF: I was working for the Sheriff of. I was a Deputy there for Sheriff Slaughter, was back in the 40s. We went to Roswell to pick up a prisoner. When we got there, the land was covered with soldiers. They were hauling a big, a creature. Hauling him away.

What I seen of him looked just like the one we see on television, with big eyes. There was a big round thing in the canyon. It was about 100 feet across. They put that on a truck and hauled it away. They wouldn’t let us get very close to it either. So we headed up to get the prisoner in Roswell and back to.

Q: So you were on your way from to Roswell to pick up a prisoner and you happened to be at that place……

CF: It already had crashed. They were taking them out. There were soldiers there….about 3 or 4 hundred of them. They wouldn’t let you get very close. They were keeping all the people away. People were coming out there.

Q: What did the saucer (we’ll call it) look like?

CF: It was a big round thing. Across the middle it was about 100 feet.

Q: Did you see any lights around it?

CF: No, they went out when it banged into the wall in the creek. It was like a mountain on the side of the creek.

Q: Did you see any creatures: How many did you see?

CF: Yeh, I saw them. I think I seen about four (of them).

Q: Were they covered up?

CF: Mostly. I saw the legs and feet on some of them.

Q: What did the feet look like? Do you remember?

CF: They looked like our feet.

Q: Could you figure how tall they were? They were laying flat, Right?

CF: Yeh, There is one thing I do remember. The Great Father didn’t just make this planet…. He made all of them. He put beings on these planets just like he put us on this one. They’re smarter then we are. They can get from there to here, but we can’t get from here to there.

(Note: CF is rather deaf. He wears two hearing aid appliances in this ears, so he answers my questions as follows 🙂

Q: Why do you think they’re here then?

CF: I don’t know where they hauled them. They might have hauled them to the hospital or somewhere.

Q: How long were you and Sheriff Slaughter at that site after you arrived?

CF: About 30 Minutes?

Q: Did you tell anyone about it?

CF: The Army was there and military soldiers were there.

Q: Did they tell you not to say anything?

CF: No, they didn’t tell me nothing’. They wouldn’t let you get close to ‘em.

Q: Did they actually see you observing what was going on?

CF: Sure, they saw me lookin’ at them.

Q: And they didn’t tell you to not say anything…..

CF: No, They wouldn’t let us get close to them. We were about 10 away.

Q: You were that close?

CF: We might have been further away. I didn’t have glasses then, I could see pretty good.

Q: What was your official capacity then?

CF: I was a Deputy The County Seat was I was riding with the Sheriff when we went to get the prisoner.

He didn’t order nobody except me to go with him. The UFO was already down when we got there. We went and got the prisoner afterwards. We heard about it on the radio.

Q: What did you hear on the radio?

CF: That the thing had crashed.

Q: But they didn’t know what ‘the thing’ was?

CF: No. But you would think that when people hear something like this, it scares the heck out of them. This came out of the police radio. We were on the way through there (to pick up the prisoner) when we heard it on the police radio. It was a big distance from to Roswell…you can look on a map and see it.

Q: So let me ask you this. When you guys were driving down the road and you were listening to the police radio……

CF: Yeh…..

Q: Do you remember what was said on the radio about whatever it was… Do you recall?

CF: All I remember is they said that a saucer crashed out there in the canyon.

Q: They actually said the word ‘saucer’?

CF: They can call it a saucer if they want to but there ain’t a big enough cup of coffee for that thing.

Q: How long do you think you were at the site?

CF: Probably about 20 minutes. We seen them haul them (the bodies) out there, out of the canyon up to the trucks….puttin them on the tow trucks so they could haul them.

Q: Did anyone try to get you to leave the scene.

CF: No….they told the Sheriff that we had to go. That was good enough for us….He’s the boss.

Q: When they were taking the beings, we’ll call them beings, were the beings laying on the ground around the saucer?

CF: Yeh, they were lifting them up with a crane that they had and picking them up and swinging them to put them on the truck. The bodies must have been 5 feet tall.

Q: Did you see the heads?

CF: Yeh….they were covered. They eyes looked like the ones we see on television and the pictures of them.

Q: What color was the skin?

CF: As much as I could tell….the skin was a brownish color…. Like they were in the sun too long.

Q: From the time it crashed until the time you got there, do you know how much time went by? From the time you heard it on the police radio until you got there?

CF: About two hours.

Q: Did you see any writing or engraving on the saucer?

CF: I wasn’t that close to it?

Q: If you were say 12 feet away from the beings, how far were the beings away from the saucer. Were they thrown pretty far?

CF; We couldn’t see that well because of the trees. It was in a riverbank. It slammed into a river bank. I say them lifting one up with the crane.

Q: Did anyone else talk to you about what was going on?

CF: There were some solders, but I don’t think they were from the Air Force.

Q: Where do you think they were from then?

CF: I don’t know. They were wearing uniforms. I didn’t pay no attention cause I just wanted to go with the Sheriff to get the heck out of there before something happened.

Q: When you guys were in the car to go pick the guy up, did you discuss or talk about what you had seen with the Sheriff?

CF: No. I didn’t know what they were and he didn’t either or where they came from or nothin.

Q: Did you see any blood on the bodies?

CF: I don’t know…. I guess they were dead.

Q: You’re 81 years old now. When and where were you born?

CF: I was born in I don’t know what city.

Q: You have been in the army?

CF: I sure have, before I became a Deputy Sheriff.

Q: So when this thing at Roswell happened, you were already out of the Army and were a Deputy Sheriff. That happened in 1947. Now it’s 1999. That was 52 years ago, Charlie. And you still remember it clearly?

CF: Yeh, pretty clear.

Q: Has anyone ever talked to you or asked you to talk about what happened…like to the Government, cause there’s a lot of research going on now because of the cover-up.

CF: There was one that came around, and I told him to shut up and not come around. I don’t know who they were. That was when I was Deputy Sheriff.

Q: When you saw the saucer, can you remember in your mind what it looked like. Can you draw it?

CF: No….you draw it?

(Note: Charlie had the interviewer draw because he broke his arm and can’t use it). He directed her to draw a circle (not an oval). Then he directed her to draw another circle with the circle. This was a drawing of the top of the saucer. Charlie was standing on top of the opposite side of the bank of the dry creek bed where the saucer had crashed.

Q: Were you standing above it?

CF: I was standing on the back side. The saucer hit the bank on this side of the creek and I was standing on the other side of the bank, at the top of the hill. I was looking down at the site.

Q: So you had a ‘bird’s eye view‘, that’s why you were able to see the top of it?

CF: I didn’t have a ‘bird’s eye, I’ve got my own eyes (he laughs)

(showing Charlie the drawing the interviewer says « if this is the top (of the saucer), how much higher were you? »

CF: Probably about 20 feet above it.

Q: So, that’s why you saw the top (of the saucer). And you say, that from here to here (across the top of the saucer – diameter) is about 100 feet.

CF: It was evenly round.

Q: So it was absolutely round…. Not oval shaped and you were 20 feet above it, that’s why you saw the top. Did you see the fingers and hands?

CF: No, they were covered up. But I saw the head.

Q: But you said you saw the feet.

CF: Yeah, later on, when they were passing by I saw the feet. I could see them lifting it up with the crane. They wouldn’t let you close enough when they were puttin’ them into the truck. When they were liftin’ them on the crane you could see them layin’ on that thing.

Q: You said the body was covered. Were the arms layin on the stomach under the cover?

CF: When the wind blew, the cover went back so you could see the face. The same way with the feet.

Photo : Deputy Sheriff Charles H Fogus of Howard County has striking testimony (Irena Scott) »

Source
http://www.mirror.co.uk/news/weird-news/new-witness-to-roswell-ufo-10545902, 6 juin 2017

LA LUNE UN MORCEAU DE LA TERRE

Deux chercheurs de l’Institut de physique du globe de Paris et de l’Université Sorbonne Paris Cité, apportent un nouvel éclairage sur l’origine de la Lune et son lien avec la Terre. En utilisant des roches lunaires magmatiques fortement concentrées en magnésium collectées lors des missions Apollo 15 et Apollo 17, ils montrent dans une étude publiée dans Earth and Planetary Science Letters, le 1er août 2017 que les compositions de la Terre et de la Lune sont encore plus semblables que ce que l’on suspectait jusque là.

Les échantillons lunaires volcaniques rapportés sur Terre à l’issue des missions Apollo dans les années 1970 se sont distingués par leurs similarités chimiques avec les roches volcaniques terrestres, bien que très appauvris en composés volatils. Cette observation a donné lieu à un certain nombre de théories sur la manière dont la Lune a pu se former, comme l’agglutination d’un large « morceau » de roche éjecté de la Terre, la fission d’une jeune Terre, ou encore un impact géant. C’est cette dernière théorie qui est privilégiée ces dernières années, ayant été admis que les collisions entre les embryons planétaires en phase de croissance sont des facteurs fondamentaux de la formation des planètes, pouvant de ce fait expliquer l’appauvrissement en éléments volatils. Dans ces différents scénarios d’impacts, les modèles numériques prédisent que le matériel qui forme la Lune devrait provenir de l’impacteur (et non de la Terre), produisant ainsi des roches lunaires avec des compositions différentes des roches terrestres.

Le fer, l’unique élément qui soit plus abondant dans les roches lunaires que dans les magmas terrestres, est une exception. En effet, dans le cas où cet enrichissement en fer proviendrait de l’impacteur, une signature isotopique de ce matériel impactant devrait être présente dans les roches lunaires. Les isotopes étant des types d’atomes d’un même élément chimique avec une masse légèrement différente, ils peuvent être séparés les uns des autres au cours des divers processus de formation planétaire, tels que la formation du noyau ou l’évaporation. Les premières études de la composition isotopique des roches volcaniques lunaires ont montré un léger enrichissement en isotopes lourds du fer par rapport à la Terre, laissant supposer que le fer de la Lune proviendrait bien d’une source autre que la Terre. Ceci en partant du principe que les roches volcaniques lunaires soient représentatives de la composition de la Lune toute entière, hypothèse discutable du fait d’un manque de chaleur interne, condition nécessaire à l’homogénéisation du manteau lunaire suite à sa solidication, à la différence de la Terre.

Vue par satellite, planète Terre et la Lune. Crédits : Public Domain Pictures

Les scientifiques évaluent la composition isotopique du fer de la Lune en analysant pour la première fois les rapports isotopiques du fer dans les roches plutoniques (crystallisées en profondeur), dites « Suites Magnésiennes », qui sont les plus anciens échantillons lunaires magmatiques dérivés de la fusion des premiers cristaux formés suite au refroidissement de la Lune. Il s’avère que ces échantillons ont des rapports Fe/Mg identiques aux roches du manteau terrestre (constituant la majeure partie de la planète), à la différence des roches volcaniques lunaires présentant une teneur en Fe/Mg plus élevée et une signature isotopique du fer similaire à celle de la Terre. Les deux chercheurs démontrent ainsi que les « Suites Magnésiennes » fournissent un meilleur analogue pour la composition de la Lune que ne le font les roches volcaniques, excluant toute perte ou gain de Fe au cours de l’impact géant. Il est donc raisonnable de penser que la Lune est composée presque entièrement de matériel du manteau terrestre.

Contact(s):
  • Paolo SOSSI, IPGP (CNRS, Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité)
    sossi@ipgp.fr, 01 83 95 75 00
  • Frédéric Moynier, IPGP
    moynier@ipgp.fr, 01 83 95 77 88

NOTRE GALAXIE SERAIT PLEINE DE TROUS NOIRS

Des astrophysiciens américains ont réussi à déterminer le nombre de trous noirs de dimensions réduites qui parsèment la Voie lactée. Selon leurs calculs, notre galaxie en contiendrait 100 millions, annonce la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

Les chercheurs se sont basés sur les estimations de masses d’étoiles visibles pour déterminer le nombre d’étoiles qui sont plus massives que le Soleil à tel point que vers la fin de leur évolution elles se transforment en trous noirs. À leur grande surprise, ils ont découvert que la Voie lactée, dans laquelle se trouve notre système solaire, contiendrait près de 100 millions de trous noirs, ce signifie qu’un trou noir devrait se trouver relativement près de notre système.

Les chercheurs notent également que notre galaxie contient des trous noirs de taille relativement réduite. Généralement, leur masse n’est pas plus élevée qu’une trentaine de masses du Soleil. Dans les galaxies naines qui entourent la nôtre, les trous noirs sont plus grands, leur masse approchant une centaine de masse du Soleil. Cela est dû à la petite quantité d’éléments lourds dans les galaxies naines. Sans éléments lourds, une étoile émet moins de vent solaire (qui représente un flux de particules chargées). Ainsi, les étoiles massives des galaxies naines conservent leur masse pour se transformer, vers la fin de leur évolution, en trous noirs massifs.

FILM DE BOULE DE FEU

Un objet orange et non identifié a été filmé dans le ciel néo-zélandais. Cet OVNI laissait, derrière lui, une épaisse traînée de fumée … Cette scène surréaliste a longuement intéressé les ufologues du monde entier.

Cet objet flamboyant a été repéré depuis la banlieue de Manurewa, au sud de la ville d’Auckland. Sur cette vidéo, on peut voir cet engin parcourir le ciel avant de s’arrêter et de partir verticalement dans le ciel. Sachant cela, on peut affirmer qu’il ne s’agit pas d’une météorite.

La forme mystérieuse poursuit alors sa route sans laisser de traces …

Blake et Brett Cousins, deux théoriciens de la conspiration, se sont intéressés à cette affaire incroyable.

Brett, un peu confus, explique :

« Je le regarde et j’essaie de comprendre – s’il s’agit d’un pilote faisant une sorte de manœuvre erratique – il fait quelque chose qu’il ne devrait pas faire dans le ciel. »

« Quel est le but derrière cette manœuvre ? Il pourrait aussi s’agir d’une sorte d’énorme engin extra-terrestre, qui manœuvre au-dessus de la Nouvelle-Zélande. »

« Ou peut-être est-ce une sorte d’avion conventionnel faisant des manœuvres dangereuses. »

Un internaute commente :

« Je viens de Nouvelle-Zélande et ce n’est pas d’origine humaine. »

Un autre poursuit :

« On dirait des extraterrestres dans leur vaisseau spatial. »

Mais un sceptique n’est pas convaincu :

« Ce pourrait être un avion militaire appelé F-22 Raptor. Ils peuvent s’arrêter en l’air et voler en suivant une trajectoire rectiligne. »

Source: Daily Star par Activité Paranormale

LES OVNIS DE JFK

Un « ancien pilote » qui a travaillé pour John F. Kennedy a été filmé alors qu’il affirmait que le président des États-Unis avait été assassiné après avoir vu des preuves gouvernementales concernant des extraterrestres et des OVNIS.

L’homme, qui présente un nouveau documentaire intitulé ‘Unacknowledged’, est vu en train de parler à la caméra au sujet d’une conversation qu’il a eu avec le président. Il décrit un article de journal mentionnant les OVNI.

L’homme, qui n’est pas nommé dans le documentaire, affirme que JFK lui a demandé
ce qu’il pensait des OVNI. Il lui a alors retourné la question. Il a ensuite déclaré qu’il ne pensait pas que les humains pouvaient être seuls dans l’univers. Ce à quoi le président des USA aurait répondu :

« Vous avez raison, jeune homme, il existe des connaissances considérables en ce qui concerne les OVNIS et le phénomène extraterrestre dont nous sommes conscients aujourd’hui. »

Le documentaire présente des informations cachées au public pendant des années par le gouvernement des États-Unis.

Le film, réalisé par Michael Mazzola, suit le Dr Steven Greer, un théoricien du complot, qui a joué un rôle majeur dans le soi-disant mouvement de divulgation, qui exige que les dirigeants du pays lèvent la dissimulation sur les OVNI.

Le documentaire approfondi ce qui touche à la mort de Marilyn Monroe. Il suggère qu’il s’agissait d’un meurtre coordonné par la CIA en raison de sa relation présumée avec JFK et prétend qu’elle était sur le point de faire exploser la vérité sur les OVNIS. L’actrice aurait obtenu ces informations sensibles à la suite d’un débat avec le président.

Dans le film, le Dr Greer présente une prétendue note écrite par la CIA deux jours avant que la star ne décède le 5 août 1962 à Brentwood, à Los Angeles, en Californie. Cette note prouverait que M. Monroe a été exploitée par l’agence qui s’inquiétait de sa liaison avec le président.

L’année dernière, une nouvelle théorie alléguait que JFK avait été abattu parce qu’il exigeait la divulgation de fichiers très secrets sur les OVNI de la part de la CIA.

Le chercheur Scott C Waring a publié des copies sur son site Web d’une lettre envoyée par JFK à la tête de la CIA 10 jours avant qu’il ne soit assassiné.

« La candidate à la présidence Hillary Clinton ne le sait pas encore, mais elle n’a pas le pouvoir de publier ce genre d’informations. »

« La CIA la tuerait avant qu’elle puisse le faire, tout comme ils l’ont fait avant JFK. »

« Oui, juste une semaine avant sa mort, JFK a écrit un mémo à la CIA pour publier toutes les informations pertinentes de la NASA, mais d’une façon ou d’une autre, il a été tué avant que cela n’arrive. »

Source: Express.co.uk / Activité Paranormale