POLTERGEIST DANS LA CLINIQUE DES ALLONGES

Les malades et le personnel de la clinique du Docteur Cuénot recevaient sans raison des projectiles de tout calibre. DESSIN CH.

En 1963, pendant cinq mois, médecins et malades de la clinique du Docteur Cuénot sont la cible de mystérieux jets de pierre semblant venir d’une pièce verrouillée.

Après un hiver glacial, et d’incessantes pluies en début du printemps 1963, les résidants de la clinique Cuénot profitent du moindre rayon de soleil pour s’installer sur la terrasse de l’établissement, face à la mer, allongés sur leurs voiturettes. Ce jour de mai, le petit groupe est soudain importuné par une pluie de cailloux, dont la provenance reste difficile à repérer. Quelques infirmières se précipitent dans la demeure, ouvrent quelques portes, mais rien de bien probant ne permet de savoir d’où viennent ces cailloux.
Les jours suivants, les semaines suivantes, les jets se répètent, de façon aléatoire, mais régulièrement. Et chose déplaisante, il est toujours impossible de savoir d’où les projectiles sont lancés. Éclats de moellons, fragments de briques, débris de galets… Il semble de plus que les objets ne proviennent même pas de la bâtisse elle-même. Mystère….

Les incidents se répétant, le directeur de l’établissement, le Dr Alain Cuénot commence à s’inquiéter. D’autant que la rumeur enfle, on parle non plus de mauvais plaisant, mais de poltergeist, ces phénomènes inexpliqués liés à la présence d’adolescents. Le médecin va donc faire appel à une sommité, le Dr Robert Toquet.

Depuis la maison vide

Ce médecin, physicien et chimiste, s’intéresse tout particulièrement aux phénomènes métapsychiques ou surnaturels comme la télékinésie, les calculs prodigieux ou la transmission de pensée.

Délégué par l’Institut de métapsychique international, Robert Toquet vient à Arcachon mener sa petite enquête. Il raconte lui-même : « Au cours de la première nuit que je passai dans cette chambre, à 4 heures du matin, des coups relativement violents furent frappés à la porte de ma chambre. Au troisième coup, je me levai et j’ouvris brutalement la porte qui donnait sur un couloir parfaitement éclairé par des lampes électriques. Personne ne s’y trouvait. C’est alors que retentit le quatrième coup comme s’il avait été produit par un poing invisible, cependant que je sentais vibrer la porte… »

Le visiteur cite encore ce jour, où le personnel au complet, et tous les malades, se trouvaient réunis sur la terrasse quand les jets se sont produits. La maison était alors absolument vide… Parmi les malades se trouve un policier parisien. Il va enquêter, bien sûr… « Il leva la tête au moment précis où une grosse pierre, d’environ 200 à 300 grammes, était lancée par la fenêtre ouverte d’une chambre du deuxième étage du bâtiment côté est, désaffecté.

Il ne vit ni bras, ni tête, ni personne, mais seulement un caillou qui sortait de ladite fenêtre pour tomber sur le sol comme s’il était lancé du fond de la pièce par quelqu’un se cachant. L’étage, immédiatement exploré, fut trouvé vide et la porte de ladite chambre fermée à clef comme toutes les chambres inutilisées », raconte Robert Toquet.

Lui-même admet « le caractère paranormal de ce qui a été constaté » et se voit « dans l’impossibilité de les expliquer par des facteurs normaux d’interprétation ». Le Dr Cuénot a pourtant une petite idée. Un peu tordue, mais il est troublé par un faisceau de coïncidences.

Un début d’explication

Une malade âgée de 17 ans, Jacqueline, semble particulièrement visée par les jets de pierre. Ils se produisent toujours dans un endroit où elle se trouve. Et quand elle s’absente de la clinique, ceux-ci s’interrompent. Or, Jacqueline occupe la chambre d’une jeune fille qui a quitté l’établissement en juillet précédent, Angelina, et en présence de laquelle les premiers jets ont été observés. Le phénomène serait-il lié à cette chambre ? Les deux jeunes filles sont des adolescentes un peu instables. Perturbées, comme tout le monde, par la possible fermeture de leur clinique. Cuénot convoque la jeune fille pour un entretien le 1er septembre 1963. Les manifestations cessent immédiatement après. Le fin mot de l’historien, on ne l’a jamais su officiellement.

Qui était ce Dr Cuénot ? Un ancien des hôpitaux de Nancy, chirurgien orthopédiste estimé, fils du savant Lucien Cuénot. Après avoir contracté une tuberculose, Alain Cuénot a orienté ses recherches sur les maladies osseuses consécutives à la tuberculose. Et a, dans ce but, racheté en 1938 à Arcachon, ville de soins réputée pour son climat, la clinique du Dr Lalesque où l’on soignait déjà ce type d’affections. Il est aussi passionné par l’histoire et les civilisations, auxquelles il a consacré quelques ouvrages. Il reste d’ailleurs, semble-t-il, pas mal d’inédits.

Dans un de ses livres, « L’histoire incertaine » et plusieurs communications scientifiques, il évoque cet épisode mystérieux à la clinique des Allongés. Il a aussi été invité à l’ORTF avec son confrère Robert Toquet, pour un débat télévisé en 1967 à la suite de la diffusion d’un film, « Qui hante le presbytère de Borley ? », relatant une histoire similaire en Angleterre.

Aujourd’hui, la clinique a disparu. Sur son emplacement a été bâtie la résidence Maupassant, sur la promenade Veyrier-Montagnères.

Source – http://www.sudouest.fr/2012/08/11/l-etrange-poltergeist-de-la-clinique-des-allonges-791981-2733.php

SPECTRE DE PETIT GARCON DANS UN HOTEL

En Argentine, un touriste aurait récemment photographié dans un hôtel abandonné réputé hanté, le fantôme d’un jeune enfant…

Situé au nord de la ville de La Falda, dans la province de Cordoue, en Argentine, l’Eden Hotel, est depuis longtemps un lieu abandonné réputé comme étant hanté. Si nombreuses sont les histoires de phénomènes paranormaux, un homme n’a également pas dérogé à la règle.

Alors que ce dernier visitait ce lieu, appareil à la main, avec son fils, une mystérieuse silhouette est apparue à l’intérieur de l’édifice. Et effectivement, la photo semble montrer le fantôme d’un jeune garçon, devant la fenêtre de l’hôtel abandonné.

Phénomène paranormal : le fantôme d’un jeune garçon photographié

Stupéfait par ce qu’il venait de photographier, l’homme a décidé d’envoyer son cliché au journal SL24. Très vite, la photo s’est alors propagée dans les médias argentins et mexicains. Ce dernier déclare : « La photo a été faite par mon fils. À ce moment-là je me trouvais à côté de la voiture, sur mon téléphone portable ».

« Mon fils voulait des souvenirs de cet hôtel, d’où la prise de ces clichés. Toutefois, lorsque nous avons regardé les photos, nous avons découvert une mystérieuse silhouette qui, je peux vous le confirmer, ne s’y trouvait pas lors de la prise de vue. Je jure que personne ne se trouvait là à ce moment. Mais quand nous avons vu cette photo, cette silhouette se trouvait pourtant bien dans l’hôtel. De plus près, ce fantôme semble être celui d’un jeune garçon, maquillé comme un clown. Lorsque nous avons vu cette photo, nous avons été choqués ».

Notons qu’à son apogée, l’Eden Hotel, situé au cœur de la ville, était un hôtel de première classe, destiné à la haute bourgeoisie. Aujourd’hui, cependant, ce lieu délabré a été laissé à l’abandon, et est actuellement connu pour les phénomènes paranormaux qui s’y produiraient régulièrement.

Le fantôme d’un jeune garçon a-t-il été photographié en Argentine ?

Source : EXPRESS

 

POLTERGEIST DANS WEST YORKSHIRE

Où l’on observe l’activité d’un poltergeist filmé par un groupe d’investigateur dans le paranormal…

Nous sommes en Angleterre dans le West Yorkshire, le groupe d’investigateur paranormal Wakefield ghosthunters aurait filmé l’activité d’un poltergeist dans une ancienne maison…

Le groupe s’était rendu dans cette habitation où vivait une vieille femme. Elle racontait que sa maison était hantée. En effet, depuis des années se déroulent d’étranges événements. Ses enfants auraient vu des silhouettes encapuchonnées, ils auraient aussi entendu des voix étranges et certains objets se seraient déplacés. Il semble donc qu’il s’agit bien de l’activité d’un poltergeist

Ce n’est que quelques minutes après l’arrivée du groupe, pendant qu’il parlait avec la propriétaire, que ces images auraient été filmées. Sur celle-ci, on peut voir une étrange forme ressemblant à une sorte de brume parcourir la pièce. Cette entité n’a pas de forme humanoïde, on ne voit qu’une sorte de nuage de couleur blanche qui glisse dans l’aire. Elle semble apparaitre et disparaitre progressivement, un peu comme une vapeur.

Le groupe a montré les images à la propriétaire qui n’avait pas vu cette manifestation au paravent. Elle n’était toutefois pas étonnée qu’ils aient pu filmer quelque chose étant donné le passif de sa maison. Reste tout de même à savoir à quoi nous avons affaire…

Les images sont assez claires, mais on ne voit qu’une sorte de brume. On pourrait penser à un insecte, mais notre supposé poltergeist possède une sorte de trainé ce que ne ferait pas un insecte. Il pourrait aussi s’agir d’un incrustation vidéo montrant une sorte de créature translucide. Comme souvent difficile de dire à quoi nous avons affaire. Si pour notre groupe, il s’agit sans aucun doute d’un fantôme, il est difficile d’être aussi affirmatif sans avoir les images d’origine. Ici encore, c’est à vous de voir. Véritable esprit ? Supercherie ? Autre phénomène ?

http://dark-ride.org/?p=9680

SPECTRE DANS LES ESCALIERS

Où l’on observe un étrange phénomène thermique …

Cette nouvelle vidéo a été publié par un groupe d’investigateur qui explorait une maison connu pour être hanté dans l’Ohio. On y verrait l’activité d’un fantôme dans un escalier.

Ces images ont été filmées à Bellaire House. L’équipe s’était rendue dans cette anciene maison connue pour son activité paranormale fréquente. Elle est souvent étudiée par des groupes de chasseurs de fantôme et ce jour-là, ils n’auraient pas été dessus.

En effet, sur une caméra thermique ainsi que sur une caméra infrarouge, on peut voir une étrange activité. On voit en effet une importante source de chaleur qui semble émaner d’une partie de l’escalier. Ce phénomène semble très localisé, il ressemble à une sorte de gros point. Pour le groupe, il s’agirait de l’activité d’un esprit qui se trouverait sur les lieux. À la fin de la vidéo, on peut voir d’autre anomalie qui, pour nos chercheurs, serait la présence d’une entité surnaturelle qui aurait une forme humanoïde. Malheureusement, il ne s’agit que de photos qui ne donnent pas beaucoup d’informations.

Sur les images, on peut en effet voir une sorte de point lumineux et vacillant. La source de chaleur semble très importante, mais malheureusement, on ne voit pas assez bien pour pouvoir déterminer son origine.

Il est dommage sur cette affaire de ne voir ces activités que de façon éloignée, en effet, il aurait été intéressant de voir l’escalier, même de jour, afin de voir s’il n’y a pas une fuite d’air ou quelque chose de ce type. L’apparence de ce point n’est pas sans rappeler la flamme d’une bougie. En effet, on a l’impression de voir un halo autour d’une flamme montrant les différences de température quand on s’éloigne du centre. De plus, on a l’impression de voir cette anomalie vaciller, comme une flamme. Je penserais plus à une flamme qu’à l’activité d’un fantôme sur cette nouvelle vidéo. À votre avis ?

Source – http://dark-ride.org/?p=9632

POLTERGEIST SUR UNE PETITE FILLE


Où un poltergeist aurait été filmé par un père de famille…

Nouvelle vidéo qui a été publiée et qui montrerait l’activité d’un poltergeist qui ferait peur à une petite fille.

D’après les informations qui ont été fournies, la petite fille se plaignait d’être dérangée et avait peur de quelque chose. Elle en aurait parlé à son père qui aurait placé des caméras de surveillance dans la maison afin d’en savoir plus. La vidéo présente deux séquences. Sur la première, on peut voir l’enfant dans sa chambre en train de jouer et, soudain, on voit une poupée qui se trouve près d’elle bouger. Sur la seconde partie, on voit des feuilles de papier bouger et enfin la table sur laquelle dessinait la petite fille bouger.

L’activité de ce poltergeist est assez importante, il est étonnant que la famille n’a, jusqu’à présent, rien vu d’étrange. Malgré cela, il semblerait que l’activité de ce type de fantôme soit souvent liée à la présence d’un enfant ou d’un adolescent. Certaines personnes pensent que durant ces périodes l’activité psychique de ceux-ci pourrait déclencher des mouvements ou des manifestations paranormales. Certaines affaires de ce type avec beaucoup fait parler d’elles comme le célèbre cas d’Enfield. Dans cette histoire, il y a de nombreuses photos et témoins sans que l’on ait trouvé d’explication satisfaisante.

Comme souvent dans les affaires de poltergeist comme celle-ci, il est difficile de confirmer qu’il s’agit bien d’une activité paranormale, en effet, il est assez facile de reproduire ce genre de mouvement avec des files. D’ailleurs certains internautes pensés que le père pouvait faire une plaisanterie à sa fille afin de l’effrayer et publier les vidéos sur internet. Il pourrait aussi s’agir de l’activité d’un esprit, mais il faudrait se rendre sur place et étudier le cas plus attentivement. Sans plus d’information, il est difficile de dire s’il s’agit d’un phénomène authentique ou d’une supercherie.

Source – http://dark-ride.org/?p=9523

SPECTRE DANS UNE USINE

Où un fantôme aurait été photographié dans une ancienne usine de fusée…

Nouvelle vidéo prise par des explorateurs urbains et qui nous monterait un étrange fantôme dans une ancienne usine de fusée…

Avec le nombre grandissant d’explorateurs d’anciens bâtiments, il est de plus en plus courant de voir des vidéos des plus surprenante. Récemment un de ces groupes a eu la surprise de voir sur une des photos qu’ils ont fait une étrange entité sombre. D’après les témoins, il ne s’agirait pas d’un des membres du groupe, et il n’y avait personne d’autre dans la pièce d’où provient le cliché.

Sur la photo, on peut voir une silhouette humanoïde noire. Elle semble plus ou moins vaporeuse. Cette forme ressemble à une sorte d’ombre, mais elle semble se trouver au milieu d’une pièce. Rien ne semble produire cette forme ce qui pourrait confirmer que nous sommes en présence d’une entité surnaturelle.

Le cliché est assez étonnant. Il est tout de même assez difficile d’affirmer qu’il s’agit d’une créature paranormale. En effet, il pourrait s’agir d’une personne se trouvant là, reste tout de même que la lumière l’éclair plus ou moins directement, on devrait donc voir son corps et son visage. La photo pourrait aussi avoir été retouchée, le supposé fantôme aurait été ajouté numériquement après.

Comme souvent dans ce genre de photo, on manque clairement d’élément. Il faudrait connaître la configuration de la salle ainsi que le nombre de personnes présentes ainsi que leurs positions. Sans tout cela, il est difficile d’affirmer quoique ce soit. La photo reste très bizarre, est-ce un fantôme ou autre chose ?.

À votre avis, véritable fantôme ? Créature venue d’ailleurs ? Esprit ?

source – http://dark-ride.org/