UNE ATMOSPHÈRE AUTOUR D’UNE EXOPLANÈTE

Pour la première fois, une équipe internationale vient de détecter une atmosphère autour d’une exoplanète, dont la taille et la structure rocheuse sont proches de celle de notre planète.

« Il ne s’agit pas de la détection de la vie sur une autre planète, prévient d’emblée John Southwork. Mais c’est un pas dans cette direction. » La présence d’une atmosphère permettant la présence d’eau liquide en surface est un des ingrédients majeurs.

En l’occurrence, cette exoplanète, distante de trente-neuf années-lumière, est bien entourée d’un halo de gaz, mais si elle abrite de l’eau, celle-ci est surchauffée (plus de 300 °C). Et le bombardement intense de rayonnements provenant de son étoile empêche l’assemblage même des briques élémentaires de la vie. Il n’empêche, à ce jour, aucune atmosphère n’avait été détectée sur une planète aussi petite. Tous les 1,6 jour, la brillance de l’étoile, une naine rouge (son rayon fait un quart de celui de notre Soleil), est légèrement modifiée : ceci est dû au passage dans la ligne de visée de la petite planète GJ 1132b, qui occulte brièvement la lumière.

« Il est possible qu’il s’agisse d’un monde liquide, avec une atmosphère de vapeur brûlante », avance John Southworth.

Un élément notable a été pour son équipe de constater qu’une atmosphère a pu subsister après des milliards d’années de bombardement par le rayonnement issu de la naine rouge toute proche. Les naines rouges sont les étoiles les plus nombreuses de la galaxie, et très fréquemment accompagnées de planètes de la taille de la Terre, un « vivier » dont on craignait qu’il ait été systématiquement stérilisé par l’irradiation venant de leur étoile.

Une réflexion sur “ UNE ATMOSPHÈRE AUTOUR D’UNE EXOPLANÈTE ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *