Le Cycler est un nouvel engin spatial

Le Cycler est un nouvel engin spatial qui se déplacerait entre la Terre et la Lune pour transporter des personnes, des provisions et de l’équipement à diverses bases lunaires. Une fois sa fiabilité et sa sécurité approuvée, il serait utilisé lors de missions pour se rendre sur des astéroïdes, Phobos et Mars.

Le Contexte

L’été dernier, Imaginactive a publié le concept de train spatial Solar Express (voir vidéo) qui a fait les manchettes dans les médias en raison de son temps réduit de déplacement entre la Terre et Mars. Créer un train spatial n’est pas une idée nouvelle. En fait, le Dr Buzz Aldrin travaille sur un concept similaire qui nous aiderait à coloniser le système solaire selon différents stades.

Notre concept Cycler trouve son inspiration dans le projet Aldrin Mars Cycler. Nous avons essayé d’imaginer à quoi un vaisseau spatial comme celui-ci ressemblerait s’il était construit avec la technologie d’aujourd’hui. Par conséquent, le Cycler utiliserait les technologies développées  par Bigelow Aéronautique, Masten Space Systems, et SpaceX, entre autres.

 

 

Le Fonctionnement

La plus grande partie du Cycler serait les modules B330 gonflables de Bigelow Aerospace, qui seraient reliés ensemble pour former une série de trois (3) wagons spatiaux. Ces modules seraient attachés ensemble par des modules d’interface (MI) qui incluraient chacun des connecteurs de tubes latéraux «Jefferies». Chaque Cycler serait contrôlé par quatre astronautes et serait capable de transporter jusqu’à 12 passagers, dont la plupart seraient probablement des touristes de l’espace qui sont là pour le voyage de six jours autour de la lune.

Les modules d’interface permettront aux astronautes de se déplacer facilement entre chaque habitat du B330, d’accéder à d’autres engins spatiaux ou de se rendre à l’extérieur pour desservir le Cycler. Chaque assemblage serait équipé de deux modules Dragon, qui serviraient à la fois de centres de commandement, de refuges radioactifs et de véhicules d’évacuation d’urgence.

Le premier B330 pourrait être utilisé comme dortoir pour les passagers. Le module intermédiaire pourrait être utilisé pour les activités quotidiennes, comme un salon d’observation et une salle à manger. Le troisième servirait d’entreposage et de dortoir pour l’équipage.

Derrière les trois B330, il y aurait une soute à ciel ouvert de 30 mètres de long. Cette structure serait utilisée pour sécuriser la cargaison apportée en orbite par des roquettes telles que Falcon Heavy de Space X ou New Glenn de Blue Origin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *