PHILAE DISPARAIT POUR TOUJOURS

Dans l’espace, plus personne n’entend Philae crier. Une page se tourne dans l’histoire de l’exploration spatiale européenne. Le 27 juillet, il sera définitivement impossible d’établir la moindre communication entre Philae et la sonde Rosetta. La raison ? L’engin situé en orbite autour de la comète Tchouri, de son nom savant 67P/Churyumov–Gerasimenko, n’a plus assez d’énergie pour contacter l’atterrisseur situé en surface.

Lors de son atterrissage sur Tchouri, Philae n’a pas réussi à se fixer correctement au sol avec ses harpons, qui ne s’étaient pas bien déclenchés. L’engin avait alors rebondi à quelques reprises pour finalement arriver dans une zone de la comète mal éclairée : résultat, impossible de se recharger correctement via ses panneaux solaires. Il lui a donc fallu puiser dans ses batteries pour trouver de l’énergie.

UFOCENTER.WEBOU.NET
UFOCENTER.WEBOU.NET

Le robot a effectué plusieurs dizaines d’heures de travail avant de se murer dans le silence. Heureusement, malgré une mission abrégée, les scientifiques ont quand même une quantité importante de données à analyser.

À lire sur Numerama : L’atterrisseur Philae s’enfonce définitivement dans le silence

 

Une réflexion sur “ PHILAE DISPARAIT POUR TOUJOURS ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *